Notre road trip familial en Islande

road-trip-familial-islande

J’ai comme une envie de me replonger dans notre voyage en Islande, pas vous ?
Après vous avoir expliqué pourquoi nous avions choisi cette destination avec nos deux enfants en bas âge
et vous avoir donné des astuces pour voyager léger,
je partage aujourd’hui avec vous notre itinéraire de 20 jours dans ce pays exceptionnel.
À tous ceux qui hésitent à découvrir l’Islande, vous l’aurez compris, je suis fan !!

 

Comme nous aimons les road trips ! Ils nous donnent cette liberté d’aller où l’on veut, de rouler et de découvrir un pays en traversant ses régions au rythme que nous choisissons. L’Islande est une destination qui s’y prête parfaitement puisqu’elle ne contient qu’une route principale (la route 1, on ne va pas faire compliqué 😉 ) qui fait le tour du pays en longeant la côte. C’est l’itinéraire le plus emprunté et celui que nous avons naturellement choisi car on y trouve les principaux points de vue et il nous donne un aperçu magnifique de ce qu’est l’Islande.

road-trip-familial-islande-pingvellir

Notre itinéraire :

Quand nous voyageons, nous commençons généralement par visiter la capitale (ou à défaut une grande ville) : cela nous permet de prendre le pouls du pays, de découvrir un petit peu la culture des gens que nous croisons et de nous organiser. Nous y faisons nos courses, réservons parfois ce qui nous servira ensuite (excursions un peu spécifiques, prochains logements, etc.), visitons à la cool, nous posons un peu avant d’aller chercher une voiture de location.

Pour ce premier voyage avec nos enfants, nous avons choisi de rester 3 jours à Reykjavík (ce qui est certainement un de plus que ce que nous aurions choisi si nous avions voyagé à deux mais permis de belles balades en famille) avant d’attaquer le périple qui nous a tant ébloui : 3 479 km (quand même), des cascades à n’en plus finir, des volcans, des geysers, des déserts, des fjörds, des lacs, des chaînes de montagnes, des lagunes glaciaires, de la mer, des îles, et du vent, beaucoup de vent, presque partout.

road-trip-familial-islande-reykjavik

Vue du clocher de Hallgrimskirkja – Reykjavík

 

Comme beaucoup, nous sommes partis vers l’est et avons donc fait le tour du pays dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Nous avons parfois un peu quitté la route 1 pour faire quelques petits détours qui nous ont permis de découvrir des merveilles (notamment les Îles Vestmann, et les fjörds de l’ouest).

road-trip-familial-islande-iles-vestmann-eldfell

Ascension de l’Eldfell – Îles Vestmann

 

Voici donc notre itinéraire :

 

Et voici un détail du « périple » au jour le jour :

itineraire-road-trip-familial-islande

Conduire en Islande

Si conduire en Islande est généralement un bonheur (paysages époustouflants à perte de vue, dépaysement à chaque virage, et la sensation d’être seuls au monde ou presque), cela peut parfois virer au cauchemar, notamment à cause du vent, extrêmement violent et présent en quasi-permanence, des mauvaises conditions météo (pluies torrentielles, ou en hiver, tempêtes de neige, routes glacées) et du mauvais état des routes.

Il est donc nécessaire (si ce n’est obligatoire) de se renseigner chaque jour sur les conditions météo sur le site officiel islandais avant de prendre la route. (Ce site donne également, en temps réel, des indications sur l’activité volcanique et les aurores boréales).

La route 1, en bon état, est généralement ouverte partout en été (pour ceux qui voyagent l’hiver, vous devrez peut-être vous contenter de visiter le sud du pays : renseignez-vous sur le site mentionné plus haut) mais les routes secondaires peuvent être goudronnées (pour 30% d’entre elles), cailloteuses ou de simples pistes (non couvertes par les assurances ou pour les véhicules classiques). Si vous souhaitez partir à la roots ou visiter le centre, il vous faudra louer un 4×4 avec une assurance spéciale.

road-trip-familial-islande-voiture

Vous me croirez si je vous dis qu’elle a été lavée le matin même … ?

À Reykjavík avec des enfants :

Nous avons bien aimé notre séjour à Reykjavík avec les enfants. La ville est très verte, avec de grands parcs (où nous avons pique-niqué) et de nombreux jardins. Nous nous sommes promenés le long du lac Tjörnin, dans le jardin botanique, nous sommes allés au zoo, Loulou a fait du manège …

La ville dispose aussi d’une grande piscine, que nous n’avons pas testé (faute de temps) mais, avec le recul, nous aurions certainement dû y aller car les Islandais sont les rois des piscines familiales et je suis sûre que les enfants auraient adoré !!

road-trip-familial-islande-reykjavik

 

Mes 5 endroits préférés :

Il est très difficile de choisir quand tout est beau. J’aurais pu sans problème mettre la péninsule de Snæfellsnes, sublime (mais je lui ai tout de même préféré les Fjörds de l’Ouest), les Fjörds de l’Est, très mignons (mais que nous avons découvert sous la grisaille et, qui donc, n’ont pas reçu autant mes faveurs). Voici donc mon Top 5, très subjectif. (Pour ceux qui sont allés en Islande, quel est le vôtre ?)

  • 1- Jökulsárlón : Le spectacle de cette lagune glaciaire se détachant et de ces morceaux d’icebergs dérivant pour atteindre la mer est vraiment saisissant. Lorsque j’ai découvert ce site, mon coeur s’est resserré d’un coup et je n’ai pu m’empêcher de pousser un « wahou ! », j’étais bluffée, j’étais redevenue une petite fille … C’était le genre de paysage que je n’avais jamais vu et je suis encore émue en y repensant. À voir à tout prix, même si vous restez peu de temps en Islande !

road-trip-familial-islande-jokulsarlon

road-trip-familial-islande-jokulsarlon

road-trip-familial-islande-jokulsarlon

 

 

 

  • 2- Fjörds de l’Ouest : Siglufjörður, région d’Isafjorður et la pointe sud avec Rauðasandur et Látrabjarg. Cette région est un peu inaccessible : ces routes sont très mauvaises (beaucoup sont de simples pistes et nous n’avons pas pu les atteindre) mais quel spectacle !! Cette région est magnifique car encore très sauvage et tellement belle ! J’aurais même aimé y rester un peu plus longtemps (avec un autre véhicule peut-être) car on y trouve une faune exceptionnelle et des paysages à couper le souffle (je sais, je me répète, mais p….. que c’est beau !)

road-trip-familial-islande-siglufjordur

road-trip-familial-islande-siglufjordur

road-trip-familial-islande-siglufjordur

road-trip-familial-islande-siglufjordur

Jour de la fête du hareng à Siglufjörður – à la bonne franquette !

 

  • 3- Région de Mývatn, notamment avec Hverir et le Krafla, pour les différents panoramas qu’elle abrite sur une « petite surface » : paysages lunaires à Hverir, lac turquoise au Krafla et au Stora-Viti, champs géothermiques, champs de lave …

road-trip-familial-islande-hverir

hverir

Hverir

road-trip-familial-islande-krafla

Cratère du Krafla

  • 4- Vestmanneyjar, pour l’observation des macareux (je voulais à tout prix pouvoir les approcher pendant mon séjour) et le volcan Eldfell à la terre ocre, qui surplombe l’île et offre une vue panoramique.
macareux-islande

Cute puffin des îles Vestmann

 

  • 5- Le Cercle d’or, trop touristique à mon goût, mais incontournable et proche de Reykjavík. Les enfants et Damien y ont vu des geysers pour la 1ère fois et ils ont vraiment adoré ! La faille de Þingvellir est impressionnante et les cascades (nos premières en Islande) majestueuses. En revanche, nous sommes restés sur notre faim avec le Blue Lagoon (que nous avons vu histoire de ne pas repartir sans avoir été jeté un oeil à cette attraction ô combien connue), mais franchement, en dehors de son aspect laiteux et sa couleur sublime, ça reste une immense piscine pleine de touristes et dont l’entrée coûte de 50€ à 215€/personne !
strokkur-geysir

Strokkur, juste avant l’action …

strokkur-geysir

et voilou 😉

 

Ce que j’aurais aimé voir ou faire :

  • Borgarfjörður Eystri, au nord des fjörds de l’est. Un endroit a priori très sauvage et excellent spot d’observation des macareux. C’est après beaucoup d’hésitations que nous avons finalement choisi d’éliminer ce point trop éloigné de notre itinéraire et sans logement « proche »disponible.
  • Faire une sortie en mer pour apercevoir des baleines, près de Húsavík ou ailleurs. Nous avons renoncé car nous voulions éviter à nos enfants de 1 et 3 ans la longue attente sur le pont à les guetter puis les bousculades éventuelles si une d’entre elles apparaissait près de nous. Sans compter que certains bateaux n’acceptaient pas les enfants de moins de 2 ans. Et que la sortie nous semblait très touristique. Mais tout de même, ça m’aurait fait plaisir de les approcher, peut-être sur un plus petit bateau (mais là pour le coup, sans enfant).
  • Faire une randonnée sur un glacier du Vatnajökull : c’est le temps qui nous a manqué ici. Faute d’avoir réservé nos logements à l’avance, nous nous sommes retrouvés avec peu de choix et avons dû rejoindre Höfn depuis Vík en une seule journée. Et comme nous ne voulions pas rater le Jökulsárlón, il nous a fallu faire un choix …
  • Descendre en rappel dans un volcan : ça doit juste être une expérience unique, mais, évidemment, pas très adaptée à un voyage avec bébés.
  • Faire de la plongée dans la faille de Silfra semble être exceptionnel.
  • Découvrir plus longuement la péninsule de Snæfellsnes, ses côtes abruptes et ses falaises majestueuses
  • Tester le camping sauvage, into the wild …
  • Me baigner dans les hotspots : nous avons testé les piscines islandaises en fin de séjour et avons adoré. Si c’était à refaire, j’irais plus souvent.
  • Voir une aurore boréale : pour ça, l’été n’est pas la meilleure saison
  • Découvrir l’Islande en hiver (oui, oui, la grande frileuse que je suis pourtant n’aurait qu’à bien se couvrir) : l’Islande en hiver, ça doit être encore autre chose : des paysages complètement différents (quasiment tout le pays est blanc), une atmosphère envoûtante, des aurores boréales … mais pour le coup, sans enfant.

 

J’espère que cet article vous a plu. En ce qui me concerne, j’ai été contente de me replonger dans ce voyage que j’ai tellement aimé (mais, dîtes-moi, hein, si vous n’en pouvez plus de l’Islande)  !

À très vite.

Céline.

road-trip-familial-islande

on-the-road-iceland

 

 

 

2017-12-12T14:48:05+00:0011 décembre 2017|Voyages|7 Commentaires

7 Comments

  1. Laurent 11 décembre 2017 at 9 h 51 min - Répondre

    Les paysages sont sublimes en tout cas :o)

    Voir des aurores boréales ! Un de mes rêves !!
    Ça doit être totalement magique !

    • Maman du 21ème siècle 12 décembre 2017 at 23 h 08 min - Répondre

      Merci !!
      Oui, ça doit être grandiose comme expérience ! J’ai appris là-bas qu’il y avait en fait des aurores boréales toute l’année, mais que les nuits n’étaient pas assez noires en été pour les voir. (Je pensais naïvement avant qu’il s’agit d’un phénomène saisonnier …)

  2. MamanDe4 11 décembre 2017 at 10 h 09 min - Répondre

    Ça fait quelques temps qu’on est tenté par l’Islande, mais de lire ton récit et de voir tes photos le confirment !
    Merci pour ce partage !

    • Maman du 21ème siècle 12 décembre 2017 at 23 h 09 min - Répondre

      Merci !! Oui, je ne peux que te la conseiller ! 🙂 Tu ne seras pas déçue.

  3. Chloé 29 décembre 2017 at 22 h 42 min - Répondre

    Super, cela me confirme notre choix. Du coup vous aviez choisi quoi comme catégorie de voiture? Et vous etes passépar quel loueur ?
    Et si vous avez certains de vos logements à recommander je veux bien les adresses.
    Merci d’avance

    • Maman du 21ème siècle 30 décembre 2017 at 9 h 45 min - Répondre

      Après avoir comparé les différents tarifs, nous avons trouvé une voiture sur rentalcars.com
      Nous n’avons pas pris de 4×4 (ce qui peut limiter un peu sur place selon l’itinéraire que vous avez prévu) mais a été suffisant pour nous pour voir l’essentiel en 20 jours. Je ne me souviens plus du modèle que nous avons eu mais, en regardant sur la réservation pour te répondre, nous avions choisi un véhicule du groupe « Peugeot 308 Wagon ou similaire ». Nous n’avons pas eu ce modèle mais un équivalent, ça n’était pas foufou mais ça nous a suffit. Attention toutefois au siège auto (que notre loueur nous a fourni sur demande au moment de la réservation) que je n’ai pas trouvé très secure car les ceintures n’étaient pas à enrouleurs. Je ne sais pas si c’est le cas de tous les sièges en Islande ou une spécificité de ce loueur mais je n’étais pas hyper sereine par rapport à ça.
      Concernant les adresses, globalement les hôtes Airbnb que nous avons eu ont été très serviables et gentils, mais discrets (ils se déplacent rarement pour t’accueillir mais laissent les clefs dans un petit coffre à code à l’entrée du logement). Nous avons trouvé ça un peu bizarre au début, mais nous nous sommes dits ensuite que ça devait être culturel (je pense qu’ils ne veulent pas nous déranger).
      Notre hôte et logement de Keflavik étaient top : https://www.airbnb.fr/rooms/17742827
      Nous avons rencontré des Français vraiment super et très accueillant à Sudavik (Fjörds de l’Ouest) : https://www.airbnb.fr/rooms/20365485
      Nous avons aussi beaucoup aimé une petite maison cosy louée à Hella : https://www.airbnb.fr/rooms/19522357
      Un conseil: prenez-vous y en avance pour la location des hébergements, sinon vous risquez de devoir prendre le dernier truc qui reste (donc souvent pas terrible et très très cher) voire ne pas trouver de logement du tout …

      • Chloé 7 janvier 2018 at 21 h 07 min - Répondre

        Merci beaucoup pour la réponse.
        Je vais regarder tout ça.

Leave A Comment