9 trucs & astuces pour voyager avec des enfants

Jusqu’à présent, quand nous partions en vacances avec les enfants, nous avions le coffre plein, des valises énormes, des sacs pour compléter ces valises, des provisions de couches à n’en plus finir, une glaciaire contenant des petits pots faits maison pour bébés, du lait en poudre, du riz, des pâtes et du pain complet bio (pour le cas où nous n’en trouverions pas sur place – à noter que nous n’étions partis qu’en France), un mixeur, un hachoir, une balance, des petits pots vides pour en faire sur place, des vêtements pour la pluie, le vent, le froid, la plage, une malle de jeux et d’activités pour occuper les enfants en cas de mauvais temps, des jeux d’extérieur et de plage, des jouets de bain et plein de livres. 

Alors, pour notre voyage en Islande, nous nous sommes dits que nous allions faire les choses bien : nous contenter du minimum et profiter plus du temps sur place. 

trucs-voyager-enfants

 

J’ai eu l’occasion de vous le dire dans mon article Choisir l’Islande avec des enfants, j’ai adoré ce premier voyage en famille. J’y reviens donc aujourd’hui pour partager mes bons plans avec les parents qui se préparent à vivre leur premier voyage avec bébé et convaincre ceux qui hésitent encore que voyager avec des enfants en bas âge, c’est très sympa et pas si compliqué …

En préparant ce voyage, je me suis aperçue que ceux qui partent souvent sont unanimes : pour profiter un maximum de son voyage, la clé est de VOYAGER LÉGER. Cela facilite les déplacements une fois sur place (avoir moins de sacs à transporter est beaucoup plus confortable au quotidien et nous fait gagner du temps à chaque changement d’hébergement). Voici mes petits conseils :

 

1- Limiter le nombre de bagages

Plus on a de valises, plus on transporte de choses qui, finalement, ne nous serviront pas. Plutôt que de commencer par réfléchir aux affaires que nous allions emporter (et ensuite voir comment les faire rentrer – ou pas –  dans le sac), je me suis donc d’abord attaquée au choix des bagages (en me disant que ça limiterait forcément la quantité d’affaires choisies). L’essentiel était d’avoir les mains libres pour pouvoir nous occuper des enfants. Nous avons donc emporté :

  • 2 sacs à dos de voyage cabine : dans le sac de Damien ses affaires, dans le mien les miennes + un change complet des enfants dans chaque sac (au cas où nous aurions une mauvaise surprise avec la valise).
  • 1 valise (oui, quand-même, nous n’avons pas pu l’éviter, mais on essaiera de faire mieux la prochaine fois) : elle contenait toutes les affaires des enfants)
  • 1 lit parapluie
  • 1 poussette yoyo

Ni Damien ni moi n’avions de bagage à mains : mon sac contenant plein de petites poches, j’y avais glissé les cartes d’identité, cartes bleues, et tout ce qui pouvait nous servir pendant le voyage.

voyager-avec-bebe-enfant

Sans la valise, on aurait vraiment été bons ! 😉

Mais nous avions, en plus, un petit sac à dos d’enfant pour chacun avec quelques affaires pour les occuper dans l’avion, les doudous et tétines, les couches et affaires de change de Chaton.

 

2- Éviter les bagages en soute

Lorsqu’on n’enregistre pas ses bagages, non seulement on gagne du temps à l’aéroport, mais en plus on évite les risques de pertes lors des vols ou correspondances. Et en plus, se limiter au poids et à la taille de bagages cabine nous force à aller à l’essentiel. C’est donc l’idéal. En ce qui nous concerne, nous n’avons pas réussi à tout faire tenir dans nos deux sacs à dos cabine et avons donc quand-même enregistré une valise pour les affaires des enfants. Nous espérons faire mieux la prochaine fois, et, plus les enfants grandissent, plus il est facile de se limiter, enfin j’espère … 😉

 

3- Faire de petites valises

Une fois les bagages choisis, il a fallu s’attaquer au dur du dur : les affaires à emporter pour un voyage dans un pays où les températures peuvent descendre aux alentours de 0°C (mais peuvent aussi remonter – nous avons eu plus de 20°C à Reykjavík), où il peut pleuvoir à torrents (ou pas), où le vent est particulièrement virulent (mais pas partout). Bref, la valise simple à faire quoi …

Je suis partie du précepte que j’aime beaucoup LESS IS MORE pour ne prendre que l’essentiel, ou du moins essayer. Pour cela, nous avons choisi :

  • d’emmener peu de vêtements (et de les laver régulièrement sur place) :
    • ça nous permet d’éviter d’en mettre partout dans les logements et ça limite les pertes
    • nous avons essayé de choisir des vêtements polyvalents : nous n’avons pas pris de pyjamas pour les enfants mais utilisé des t-shirts et slips (et nous avons fait pareil pour nous), un cheche peut faire office d’écharpe, de chapeau, de pareo … (pour l’Islande, ça s’est limité à la fonction écharpe / foulard) …
    • nous avons choisi des vêtements dans les mêmes tons pour qu’ils puissent tous aller ensemble (et en plus, c’est un gain de temps sur place car on ne se prend pas la tête pour choisir comment s’habiller)
  • de privilégier les choses peu encombrantes :
    • des vêtements fins que nous pouvions superposer au besoin. Comme ça, on peut enlever ou ajouter des couches en fonction de la météo et ça ne prend pas de place dans la valise.
    • des serviettes en microfibre, des produits formats voyage (démaquillant, brosse à dents, mascara, mini huile corps) …
  • d’acheter les produits consommables sur place (couches, lait en poudre, shampooing, gel douche, etc.) : on trouve ces produits de base dans chaque pays, alors pourquoi s’embêter à leur trouver une place dans la valise, les porter … alors qu’il suffit de faire des courses le premier jour pour tout avoir ?
  • de laisser la sophistication à la maison. En limitant les produits cosmétiques – une crème de jour, un baume à lèvres, une crème mains, mascara, crayon, anticernes, fond teint (exit lait corps, fard à paupières, blush, etc.) – , j’allais direct à l’essentiel le matin, pas de chichi et c’est parti.
  • d’emmener quelques vieilles fringues et de les jeter avant le retour
  • de s’interroger, avant le départ, sur l’utilité des affaires à emmener et de supprimer ce dont nous pourrions nous passer. (J’avais par exemple hésité à emmener un bouquin (en plus du guide). J’ai finalement choisi de ne pas le prendre et j’ai eu raison car, entre les enfants à gérer en journée, les photos à trier et le reste du voyage à préparer le soir, je n’aurais de toutes façons absolument pas eu le temps de lire). Je pense que s’il y a un doute, il n’y a pas de besoin.
  • de faire des listes, pour ne rien oublier. (Non, j’ai oublié de vous parler de mon petit côté maniaque ?! Vous êtes sûrs ?) Bon, j’assume, j’adore les listes : ça me permet d’anticiper ce dont j’aurai besoin, de revenir dessus, de les modifier, et avec les enfants, c’est juste essentiel pour moi : ça me sécurise pour être sûre que je n’ai rien oublié – je suis sympa, je vous file les miennes, vous pourrez ainsi les comparer avec les vôtres (je suis sûre que je ne suis pas la seule ! 😉 ), les modifier et vérifier que vous n’avez rien oublié non plus.
islande-voyager-avec-enfants-affaires

J’ai réussi à faire rentrer tout ça dans mon bagage cabine ! … Ouf !

 

4- Utiliser des packing cubes

Des quoi ?
Ce sont de petites pochettes zippées qui nous permettent, en un rien de temps, d’organiser notre sac, et ils sont hyper pratiques.
Bon, d’accord, c’est encore mon petit côté maniaque qui m’a d’abord fait me renseigner là-dessus. Mais finalement, les packing cubes, c’est juste génial. Même Damien me dit qu’il ne voyagera plus sans. Et en effet, je pense qu’une fois qu’on les a testés, on ne peut plus s’en passer.

Ils nous permettent :

  • de rouler les vêtements au moment de les mettre dans la valise : ça ne les froisse pas et c’est un vrai gain de place !
  • de trier nos affaires par catégories : un packing cubes pour les vêtements, un pour les sous-vêtements, un pour le linge sale, un qui fait office de trousse de toilette, un pour tout ce qui est électronique, chargeurs, etc. (un vrai gain de temps au passage à la douane !), un pour les affaires qui peuvent nous servir dans l’avion (masque pour les yeux, foulard, écouteurs, crème pour les mains, etc.). Enfin, chacun choisit de compartimenter comme il le veut 😉 Une fois sur place, on gagne du temps tous les jours pour retrouver ses affaires, ne pas avoir à tout ouvrir, garder son sac rangé et ses affaires propres … Je trouve ça tout simplement génial.
packing-cubes

Et voilà, aussitôt roulé, aussitôt rangé !

 

5- Se limiter au matériel de puériculture indispensable

Voici ce que nous avions emmené en Islande avec nos loulous de 1 et 3 ans :

  • 2 porte-bébés : la plupart du temps, nous n’en avons utilisé qu’un pour notre Chaton de 14 mois. Nous aurions donc pu n’en emmener qu’un seul. Mais, au bout de 2 à 3 kms de marche, notre « grand » de 3 ans était content de pouvoir être porté lui aussi.
  • 1 lit bébé : je conseille à tous le lit Babybjörn, hyper facile et rapide à monter, très petit à stocker ou à transporter dans son coffre, et hyper léger. (Je ne sponsorise pas, je suis juste fan !) Il était sur notre liste de naissance (pour notre grand Loulou) et il ne nous a jamais déçu depuis. Il est tellement mini format qu’il est même accepté en cabine dans l’avion (je crois que c’est le seul et que ça dépend des compagnies mais nous n’avons eu aucun problème). C’est quand-même un vrai plus pour ne pas se le faire abimer. Il a donc servi à notre petit Chaton pendant tout le voyage. Pour notre grand, nous demandions sur place à ce qu’on nous en prête un (ce qui a toujours été possible quand il n’y avait pas de lit simple) et on s’était dit qu’au pire, il dormirait avec nous.
  • (1 poussette format voyage : nous aurions pu nous en passer (et c’est sûrement ce que nous ferions si c’était à refaire) mais c’est quand-même bien pratique pour :
    • les voyages en zone urbaine : nous nous en sommes servis à Reykjavík et à Akureyri
    • l’aéroport  : les poussettes format voyage étant accepté comme bagage cabine, nous avons pu la garder jusqu’à l’entrée dans l’avion et dès sa sortie, ce qui était pratique pour ne pas avoir à porter bébé dans l’aéroport et y glisser quelques affaires : vestes, sacs des enfants, etc.)

     

    voyager-avec-bebe-enfant-porte-bebe

    Le porte-bébé, un indispensable quand on voyage avec de jeunes enfants !

     

    6- Privilégier les logements complets aux hôtels

    Lorsque nous voyageons sans enfant, nous optons généralement pour une chambre individuelle chez l’habitant. Ce type de logement nous permet de pouvoir discuter avec les locaux et / ou d’autres touristes, de découvrir d’autres cultures et de partager nos bons plans. C’est clairement comme cela que nous avons le plus appris de nos voyages, que ce soit en Islande, en Grèce ou en Indonésie. Et les souvenirs que nous nous y sommes faits font partie de nos meilleurs souvenirs de voyages.

    Mais en Islande avec des enfants en bas âge, nous avons toujours essayé de trouver des logements entiers. Nous préférons de loin ce type d’hébergements avec des tout petits car :

  • ils nous permettent de cuisiner et de pouvoir manger en famille, de manière plus saine et à moindre coût
  • nous n’y culpabilisons pas si les enfants se réveillent tôt car personne n’est dérangé
  • nous pouvons y vivre à notre rythme et les enfants peuvent y étaler leurs affaires, jouer, faire du bruit (être des enfants quoi !)

Que ce soit en chambre individuelle ou dans un logement entier, nous demandions au préalable s’ils pouvaient nous prêter un lit parapluie (pour notre grand Loulou, une chaise haute (pour notre petit Chaton) et une baignoire pour enfants (quand les logements étaient équipés de douche). Et pour les chambres individuelles, nous regardions avant de réserver si nous pouvions bien utiliser la cuisine (ce qui était toujours le cas).

Deux fois, parce que nous nous y étions pris trop tard pour réserver nos logements (comme je l’expliquais dans mon précédent billet), nous avons dû dormir à l’hôtel car tout le reste était complet. Nous en gardons un mauvais souvenir : nous entendions les voisins claquer les portes, marcher et parler fort le soir quand les enfants dormaient, et le matin, il fallait faire des efforts surhumains pour que les enfants réussissent à être discrets. Nous partions donc généralement en quatrième vitesse pour ne pas trop gêner les gens.

 

7- Louer une voiture

La voiture quand on voyage, c’est la liberté d’aller où l’on veut quand on le veut, de ne pas dépendre des transports en commun et de s’éloigner des zones trop touristiques.
Et, avec des enfants en bas âge, le fait d’avoir loué une voiture nous a permis de faire des pauses à chaque fois qu’ils en avaient besoin, de pouvoir nous arrêter où l’on voulait pour déjeuner, de pouvoir transporter tout ce qui nous servait au quotidien (couches, nourriture, etc.) et d’être rassurés niveau sécurité car ils étaient bien attachés. Nous avons donc loué une voiture équipée de deux sièges-auto (ce qui nous a évité d’emmener les nôtres). Les sièges-auto étaient assez rudimentaires et n’étaient pas dernier cri (il n’y avait pas d’enrouleur sur leurs ceintures), mais les enfants y ont dormi comme des bébés ;).

trucs-voyager-enfants

Découverte de Skógafoss pendant que mes 3 hommes se reposent dans la voiture !

 

8- Prévoir des jeux / activités mini format pour occuper les enfants

Dans les sacs à dos des enfants (et même dans la valise), j’avais prévu plein d’activités pour les trajets (avion, voiture) et pour occuper les enfants une fois sur place. J’avais emmené des livres, des petits jeux de société et des activités manuelles et des jouets mini formats (vous trouverez le détail dans ma fameuse liste des affaires à emporter – et je peux répondre à vos questions si vous en avez!). J’étais contente de moi ; il y avait quelques nouveautés (pour l’effet de surprise des vacances) et des activités qui prenaient vraiment peu de place. Finalement, ils ont dû utiliser 10% de ce qu’on avait emporté car :

  • il y avait souvent une caisse pleine de jouets dans les logements loués ; ils voulaient donc découvrir ces jouets et en profiter avant que nous repartions (je pense que l’Islande est particulièrement « family friendly » : je ne suis pas sûre que nous aurions été aussi bien lotis dans d’autres pays)
  • Chaton a dormi pendant quasiment tout le vol (aller comme retour) et Loulou s’est vu offrir par Icelandair une petite boîte d’activités (gommettes, crayons de couleurs, livret de petits jeux) qui l’a bien occupé pendant tout le trajet – Nous avions 3h30 de vol. Je pense que pour un vol plus long, nous aurions plus eu recours à ce que j’avais prévu.
  • chaque jour, chaque logement, chaque lieu visité était une découverte. Dans ce contexte, les jeux de la maison ont moins d’attrait.

Cependant, je ne me vois pas partir de nouveau sans activités pour occuper les enfants. Ils dépannent bien dans les moments où l’on a besoin de finaliser les bagages avant de prendre la route et constituent des repères pour les enfants.

 

9- Adapter son voyage aux rythmes et intérêts des enfants

Nous n’avons pas eu le même voyage avec les enfants que si nous l’avions fait sans eux. Évidemment, nous aurions aimé partir sur un zodiaque voir des baleines, faire de grosses rando d’une journée complète, rouler jusque tard dans la nuit (sans contrainte horaire), prendre plus de temps pour capturer de belles photos, nous lever à 3h00 pour assister à un lever de soleil, aller marcher sur un glacier, descendre dans un volcan, rester quelques heures en observation pour prendre plus de macareux en photo, faire de la plongée dans la faille de Silfra, etc. Tout cela aurait été magique.

Mais nous savions dès le départ qu’en voyageant avec les enfants, nous devrions nous adapter à leurs capacités, à leur rythme et à ce qui suscitait pour eux de l’intérêt. Nous avons donc cherché à « en voir moins », et, grâce à eux, nous avons plus pris notre temps, fait plus de pauses et plus profiter de l’instant présent. Nous n’avons pas pour autant la sensation d’avoir « raté » des choses. Le voyage a été magique tel quel et les enfants ont amplement contribué à cette magie. Nous prenions le temps de nous arrêter regarder les fleurs, voir les animaux, observer leurs yeux pétiller, et ça, ça n’a pas de prix.

Et vous verrez, dans un prochain billet détaillant notre road trip que, même avec les enfants, on en a vu, du pays ! 😉

islande - voyager-enfants

Juste s’arrêter, en plein Reykjavík, regarder un petit lapin 😉

trucs-voyager-enfants

J’espère que cet article vous a plu. Je reste, évidemment, disponible pour vos questions.

À bientôt.

Céline.

 

2017-10-06T00:21:58+01:006 octobre 2017|Voyages|13 Commentaires

13 Comments

  1. Sev 6 octobre 2017 at 14 h 09 min - Répondre

    La Yoyo est notre poussette préférée depyuis déjà plus de deux ans! On ne pourrait pas vivre sans elle!
    C’est un super article, et je suis admirative du fait que vous soyiez partis à quatre en Islande!
    les packing cubes sont géniaux, je ne connaissais pas. Mon papa avait un système similaire à base de sacs plastiques, mais bon c’était moins joli.
    Et je suis d’accord: la clé, c’est de voyager léger!

    • Maman du 21ème siècle 6 octobre 2017 at 14 h 38 min - Répondre

      Merci beaucoup pour ta visite et ton petit mot !! 🙂
      C’était un peu une idée folle à la base ce voyage mais nous ne le regrettons pas une seconde, et avons même hâte de repartir (même si, pour le coup, ça ne sera pas pour tout de suite, car l’Islande, c’est vraiment cher, donc on va attendre un peu avant de choisir une autre destination) !
      Quant aux packing cubes, comme tu l’as compris, je suis devenue complètement fan !! (Une fois que tout est roulé dedans, on gagne vraiiiment de la place ! 🙂

  2. Claudine K 7 octobre 2017 at 10 h 03 min - Répondre

    Magique effectivement ! Pour ma part incapable de limiter le poids de mes bagages…. quelle leçon !

    • Maman du 21ème siècle 9 octobre 2017 at 13 h 03 min - Répondre

      Pas toujours facile en effet …

  3. Meenah 10 octobre 2017 at 17 h 40 min - Répondre

    Super bonnes astuces, on a plus ou moins les même en tant que parents voyageurs aussi 😉 !
    On adore les voyages avec les enfants particulièrement les road-trip un mode dont on est adeptes.
    L’ouest américain avec notre grand de 4 ans à l’époque reste un merveilleux souvenirs …
    Joli voyage l’Islande 😉 !

    • Maman du 21ème siècle 11 octobre 2017 at 10 h 33 min - Répondre

      Oui, c’est top les road trips ! C’est ce qu’on préfère nous aussi !
      Nous avons tous les deux fait l’ouest américain avant d’avoir les enfants et c’était vraiment magnifique aussi !
      Merci beaucoup pour ta visite et ton petit mot. 🙂

  4. Trotteurs Addict 22 novembre 2017 at 21 h 23 min - Répondre

    Merci pour ce chouette article !
    Vous etes partis combien de temps en Islande ?
    On aimerait beaucoup y aller. On a un petit loulou d’1an mais j’ai peur qu’il fasse trop froid en février pour lui.

    • Maman du 21ème siècle 22 novembre 2017 at 21 h 42 min - Répondre

      On est parti 3 semaines, mais en été. Je ne suis pas sûre qu’on l’aurait tenté en hiver avec les enfants. C’était top en tous cas et les enfants ont vraiment bien aimé !

  5. Chloé 29 décembre 2017 at 22 h 13 min - Répondre

    Bonjour,
    Ah super les packings cubes, je vais voir ça. Ou aviez vous acheté les votres ?
    Je file voir vos autres articles sur l’islande, car nous y allons en mai avecnotre fils de 15 mois.
    La yoyo est bien passé en bagage cabine ? Vous etiez avec quelle compagnie ?
    Merci d’avance

    • Maman du 21ème siècle 30 décembre 2017 at 9 h 28 min - Répondre

      Bonjour,
      Nous en avons testé différents modèles sur Amazon. Les qualités diffèrent d’une marque à une autre, mais je trouve le principe vraiment pratique.
      Oui, niquel, la yoyo est passée sans problème. Nous avons même pu prendre notre lit parapluie avec nous dans l’avion pour qu’il ne soit pas abîmé en soute.
      Nous avons voyagé avec Icelandair et on les a trouvé très bien.
      N’hésite pas à me contacter si tu as d’autres questions.
      À bientôt.

      • Chloé 7 janvier 2018 at 21 h 10 min - Répondre

        Super merci beaucoup.
        Et du coup vous conseillez quelle marque sur amazon pour les packings cubes ?
        Cool pour la yoyo, on part avec Icelander donc parfait.
        A bientôt

        • Maman du 21ème siècle 9 janvier 2018 at 22 h 18 min - Répondre

          Nous en avons commandé deux différentes. Damien des Tresutopia (qui ont bien tenu la route et sont encore comme neufs) et moi des Oklm qui se sont déchirés dès les 1ères utilisations.
          C’est chouette, vous allez adorer le voyage je pense. Tu me diras ?

          • Chloé 15 janvier 2018 at 21 h 22 min

            Merci beaucoup.
            Oui je pense que ce sera un voyage génial. Je vais commencer le circuit.

Leave A Comment