Au lit !

au-lit

Ça n’est plus une surprise : je suis fan des histoires d’Archibald
(pour ceux qui ont raté mes retours sur les autres livres de la série, ils se trouvent ici, et encore ).
Que vous rencontriez des problèmes de coucher avec vos enfants ou non,
vous ne pourrez vous empêcher de sourire devant celui-ci, certainement le plus drôle de tous.

 

L’histoire est toute simple, et bien parlante pour certains : après avoir lu la petite histoire du soir à Archibald et lui avoir dit bonne nuit, sa maman s’apprête à quitter sa chambre, mais le petit garçon semble avoir une tout autre envie que celle de dormir … Page après page, ses parents (et même sa grand-mère), désemparés, tenteront de guider le petit garçon dans le sommeil, essayant mille et une astuces pour l’accompagner au mieux, sans réussir à y parvenir.

Comme avec chaque autre livre de la collection, l’histoire nous est décrite à partir du regard et ressenti de l’enfant, avec beaucoup de douceur et de bienveillance et toujours des mots si justement choisis par Astrid Desbordes. Et une fois encore, les illustrations de Pauline Martin sont à la fois douces et drôles : on y voit notamment une maman essayant de s’extirper discrètement de la chambre de son fils qu’elle croit endormi, avec cette marche « pointe des pieds / tête en avant » que tant de parents reconnaîtront, alors qu’Archibald la regarde partir. Plus encore que dans les autres livres, on y retrouve un double niveau de lecture car les enfants retiendront surtout les petites « bêtises » d’Archibald (qui les amuseront beaucoup) là où les adultes décèleront le désarroi de ses parents et leurs interventions plus ou moins désespérées pour qu’il dorme enfin.

 

J’adore ce livre ! Je le trouve déculpabilisant : il sera rassurant pour les parents de constater que même Archibald rencontre des problèmes de sommeil ! (Finalement, nous sommes un peu tous pareils, nous, les parents. 😉 ). Il est plein positif, plein de bonne humeur et son second degré est à tomber. Et puis, il permet de dédramatiser et de lâcher du lest : l’enfant finira toujours par s’endormir quand son petit train de sommeil sera arrivé à destination (métaphore très bien exploitée dans le livre d’ailleurs). Bon, euh, dans cette histoire, Archibald finit par s’endormir à 4h15 … l’espace temps aurait peut-être pu être modifié par les auteurs, mais ne serait-ce pas, encore une fois, une manière de faire relativiser les parents qui estiment que leurs propres enfants s’endorment particulièrement tard ?

Loulou l’aime beaucoup aussi. Je pense même qu’il s’agit de celui des 5 qu’il préfère, justement car il y voit un petit garçon qui entrave les règles établies, et ça l’amuse beaucoup. Je vous avoue avoir d’abord voulu attendre un peu avant de le lui offrir, il y a environ 1 an maintenant, car il s’endormait sans souci et j’avais peur que cette histoire ne lui donne l’idée de se relever lui aussi pour ressortir ses jouets une fois couché. Mais il n’en a rien été : nous l’avons, nous aussi, abordé avec humour. 😉

 

Le connaissez-vous ? Qu’en avez-vous pensé ? (Je sais que certains accrochent moins avec celui-ci qu’avec les autres. Est-ce votre cas ?) Et comment vos enfants ont-ils accueilli ce livre ? Je suis curieuse du coup …

 

Bon mercredi à vous !

Céline.

 

au-lit-astrid-desbordes-pauline-martin

 

 

 

Leave A Comment