L’imagier Montessori de Balthazar

imagier-montessori-balthazar

Je n’y vais pas par quatre chemins :
voici, et de loin, mon imagier pour jeunes enfants préféré !
Je vous dis pourquoi …

 

 

J’avais eu l’occasion de vous présenter un premier imagier pour bébés que je trouvais bien car l’interactivité de ce livre (via ses textures à toucher notamment) le rendait ludique pour les tout petits. Aujourd’hui, je vous parle de mon imagier coup de coeur pour les jeunes enfants, ceux suffisamment grands pour consulter les livres sans en déchirer les pages. Il s’agit du meilleur imagier que je connaisse !

 

Voici ce que j’apprécie particulièrement :

 

Un vocabulaire très riche

Maria Montessori considérait que, dès son plus jeune âge, l’enfant était doté d’un esprit absorbant. Par conséquent, elle a toujours veillé à ce que les choses soient décrites en détails aux enfants en évitant le recours aux termes génériques. Cet imagier, (de presque 200 pages !), dans cet esprit, permet à l’enfant de découvrir ou redécouvrir énormément de mots précis. Ici, par exemple, on ne se contente pas de représenter une ou deux « fleurs » aux enfants, on leur montre une tulipe, une rose, des jonquilles, une jacinthe, une iris, un lys, un bleuet, du muguet, une marguerite, un coquelicot, un bouton d’or, une pâquerette, un tournesol, un liseron une violette, une ortie, un pissenlit, un chardon. Et même si l’enfant, encore jeune, ne sera pas capable d’inventorier du premier coup chacune d’elles, il mémorisera, in fine, des termes précis ce qui lui permettra, en plus d’acquérir plus de vocabulaire, d’éveiller sa curiosité (en s’interrogeant sur les différences entre ces fleurs, etc.)

 

Des chapitres pour s’y retrouver et structurer sa pensée :

Afin de pouvoir s’y retrouver parmi les nombreux dessins présentés (plus de 450), les mots et illustrations sont triés en de nombreux chapitres :

  • Les maisons
  • La cuisine (incluant la vaisselle, les ustensiles de cuisine, les aliments, condiments les meubles de cuisine)
  • Le salon (avec les meubles et éléments de décoration que l’on peut y trouver)
  • La chambre (dans laquelle figurent les meubles et jouets mais aussi les parties du corps ainsi que les vêtements)
  • La salle de bains (on y retrouve le mobilier de salle de bains, les produits d’hygiène et de soins, les jeux de bain)
  • L’anniversaire (avec ses décorations, sucreries, cadeaux et animations)
  • Le grenier (plein de nombreux objets en tous genres)
  • Le jardin de Balthazar (avec ses fleurs et arbres)
  • Les fruits
  • Les légumes
  • Les animaux de la maison
  • Les animaux de la ferme (présentés par familles)
  • Les animaux dans la nature (présentés par habitats ou par types)
  • La planète Terre (continents versus océans, mais aussi conditions météorologiques)
  • Le cosmos
  • Les moyens de locomotion

 

Ces rubriques permettent à l’enfant d’organiser sa pensée en rattachant chaque nouveau mot à une catégorie qu’il identifie clairement. Elles lui laissent également la possibilité de choisir le chapitre qu’il souhaitera regarder (étant donné la longueur du livre, on ne peut pas l’aborder d’une traite !).

 

Des illustrations réalistes et détaillées

J’apprécie beaucoup le réalisme et la douceur des illustrations qui semblent dessinées au crayon. Chaque dessin est travaillé, précis et fourmille de détails qui permettent d’apprendre aussi par sa simple observation. Les images ne sont pas uniquement là pour donner une idée à l’enfant du mot à deviner mais constituent donc, en elles-mêmes, un apprentissage.

 

Des mots écrits en lettres cursives sous chaque dessin

Sous chaque dessin figure, en lettres cursives, le mot qui le définit. Un bon moyen de continuer à attiser la curiosité des jeunes enfants devenus grands. En effet, les lecteurs en herbe prendront beaucoup de plaisir à déchiffrer les lettres et mots qui se trouvent sous les dessins et pourront ainsi continuer à exploiter ce livre en toute autonomie.

 

Le format du livre

Ce livre se situe à mi-chemin entre le beau livre (par la qualité de son papier et ses illustrations) et le livre de poche, ce qui est assez rare pour un livre pour jeunes enfants. J’apprécie sa taille relativement petite (malgré son épaisseur !) car il permet aux jeunes enfants de pouvoir le manipuler et se l’approprier facilement. Et puis, je trouve valorisant pour un enfant qui grandit d’avoir un livre dont le format ressemble à ceux lus par Papa et Maman.

 

Vous l’avez compris : je suis complètement conquise par cet imagier que nous avons à la maison depuis 2-3 ans et … les enfants aussi. Il a, très longtemps, été choisi chaque soir, pour l’histoire du soir (même s’il ne contient pas d’histoire 😉 ) et les enfants apprécient toujours de s’y replonger régulièrement. Mon seul bémol concerne la représentation parfois un peu désuète de certains ustensiles et objets du grenier (car, même si les greniers regorgent de vieilleries, rares sont ceux dans lesquels on trouve encore des skis en bois par exemple !).

 

 

Et vous, quel est votre imagier préféré ?

 

Céline.

 

imagier-montessori-balthazar

 

5 Comments

  1. Amélie candy 10 octobre 2018 at 8 h 55 min - Répondre

    Dans mon école j’ai acheté beaucoup de Balthazar. Celui-ci on ne l’avait pas. Tu m’as convaincue! J’achète! Bisou

    • Maman du 21ème siècle 11 octobre 2018 at 13 h 44 min - Répondre

      🙂

  2. Charlyne 10 octobre 2018 at 9 h 17 min - Répondre

    Il a l’air chouette cet imagier !
    Pour ma part j’ai acheté il y a quelques temps « l’imagier de l’éveil » que je trouve très bien aussi. Il est tellement complet que j’ai l’impression que c’est un manuel de maternelle. On y trouve également des chapitres : d’abord les couleurs, avec une page pour chacune, avec une fée de la bonne couleur, des éléments de la même couleur (animaux, nourriture, fleurs…) et une petite mise en scène avec un petit jeu différent à chaque fois (exemple trouve l’intrus).
    Ensuite on a un alphabet qui s’étale sur plusieurs pages, avec chaque lettre dans un wagon, et à chaque fois un exemple de mot (écrit + image).
    Ensuite on a les sons, avec à chaque fois des exemples de mots qui contiennent ce son.
    Ensuite on a les chiffres, représentés sur un mille pattes, avec une page pour chaque chiffre et à chaque fois un nombre d’animaux correspondant.
    On a également les formes, les contraires, les différences entre deux images…
    Et plusieurs pages de jeux pour s’exercer, dont une petite dizaine sont interactives (en les scannant avec le smartphone de maman on peut animer les pages sur l’écran, et par exemple écouter les cris des animaux, ou manipuler les couleurs pour les mélanger, etc…)

    Moi j’adore, et Eileen aussi. Elle est encore un peu jeune pour certaines notions, mais pour le moment on regarde les image et on intègre le vocabulaire.

    • Maman du 21ème siècle 11 octobre 2018 at 13 h 45 min - Répondre

      Merci beaucoup Charlyne de me le faire découvrir ! Je vais me renseigner plus en détails sur le tien.

      • Charlyne 11 octobre 2018 at 18 h 56 min - Répondre

        Avec plaisir.
        Pour le coup dans mon imagier les illustrations sont beaucoup plus enfantines que dans Baltazar, mais il est plein de couleurs vives qui attirent le regard des petits.

Leave A Comment