Des p’tits bonheurs dans la routine

 

La petite routine du quotidien, la vie de famille,
les joies toutes simples sont pour moi le vrai bonheur.
Angoissés par la routine, passez votre chemin : ce billet n’est pas pour vous 😉 !

 

Cela faisait un moment que je n’étais pas venue partager avec vous mes petits bonheurs. Pour cette année, j’ai décidé de les aborder par thèmes plutôt que par chronologie. Et, vous l’aurez compris, c’est de la routine dont il va s’agir aujourd’hui.

 

Depuis quelques temps, et plus encore depuis que je tiens ce blog, je suis en réflexion constante sur la meilleure manière d’être heureuse, jour après jour. Plutôt que de projeter mon bonheur sur l’avenir, sur les projets que nous avons et le bonheur que nous partagerons demain, j’ai décidé de me focaliser sur aujourd’hui, maintenant, tout de suite. J’ai compris que le bonheur ne résidait pas dans la destination en soi mais dans la manière avec laquelle on aborde le voyage. Il peut parfois être rassurant de se dire que nous pourrons pleinement profiter de la vie quand nous entrerons dans la vie active, quand nous aurons un appartement plus grand, quand nous serons mariés, quand les enfants feront leurs nuits, quand ils seront tous à l’école, quand nous changerons de boulot, quand nous serons à la retraite, etc. mais ça n’est que projeter une aspiration au bonheur plutôt que de décider d’être heureux maintenant. Nous trouverons toujours un contexte qui nous poussera à nous dire que la vie pourrait être plus belle, plus facile autrement et plus tard. De la même manière, nous pouvons faire le choix de commencer à être heureux dès maintenant. Depuis que j’ai pris conscience de cela, je me recentre davantage sur l’instant présent et j’apprends, peu à peu, à en apprécier chaque minute. Puisque le passé est parti et que l’avenir est, par essence, incertain, le vrai bonheur se conjugue au présent. J’essaie donc de progresser chaque jour sur ce chemin et d’optimiser ce qui, au quotidien, me rend heureuse.

Ainsi, dans ma routine quotidienne, j’essaie d’insérer des petites choses, toutes simples, qui me rendent la vie plus belle.

  • J’essaie de faire du sport 3 à 4 fois par semaine. Cela me permet d’avoir du temps pour moi, de me vider complètement l’esprit pour me concentrer sur ce que je suis en train de faire, de prendre soin de ce corps de maman un peu trop mis au second plan ces dernières années.
  • Je m’initie, peu à peu, à la méditation. Puisque j’ai fait le choix de réorienter ma vie professionnelle de sorte à être présente pour mes enfants 24 heures / 24, pouvoir prendre quelques minutes pour moi chaque jour est, à mon sens, essentiel. Cela me permet de me recentrer sur mon ressenti à l’instant. Je suis encore très novice en la matière, mais cela m’apporte déjà beaucoup !
  • J’ai décidé de me lever plus tôt chaque matin afin de pouvoir profiter d’une maison calme pour prendre le temps de me lancer dans une routine matinale (qui inclut, entre autre, la méditation), pour préparer et organiser ma journée qui démarre, pour effectuer les tâches ménagères que je faisais habituellement plus tard, etc. Ainsi, je me sens plus détendue pour la journée entière : une bonne partie de ce qui devait être fait est déjà fait avant le départ pour l’école et l’accueil des enfants. Cela fait redescendre la pression et me fait me sentir pleinement confiante, plus sereine et change, de fait, ma perspective de la journée à venir. L’idée, c’est qu’au moment où les enfants se lèvent, je sois entièrement prête (pas uniquement sustentée, habillée, maquillée mais aussi, maison rangée, repas prêts, lessive faite, moments pour moi octroyés, etc.) pour que je puisse leur accorder un temps de qualité, être vraiment présente, etc. (Bon, dans les faits, je n’en suis pas encore vraiment là et ils continuent de se lever généralement avec Damien, mais j’y travaille !).
  • Pour pouvoir tenir le rythme, j’ai aussi décidé de me coucher plus tôt le soir. Jusqu’à présent, j’avais pour habitude de me coucher très très tard jusque jour. Je rangeais la maison, regardais un petit épisode (voire 2) d’une série, travaillais sur le blog, etc. Mais j’étais fatiguée en permanence. J’ai donc décidé d’être tout simplement plus à l’écoute de mes besoins. En général, le soir, après une journée complète avec les enfants, je suis complètement HS. Je me couche donc plus tôt et dès que je sens que mon corps me le réclame, je dors. Ça paraît tout bête mais je ne procédais pas de cette manière jusqu’à présent. Et je lâche prise sur le reste : tant pis si l’article que j’avais prévu de publier le lendemain n’est pas terminé (je le terminerai soit le lendemain soit plus tard encore – d’où mon manque de régularité ces derniers temps).
  • J’essaie, de la même manière que ce que je fais le matin, de me créer une petite routine du soir, un peu comme celle que nous avons institué pour les enfants finalement 😉 , dans laquelle j’inclus un petit temps de blogging et de la lecture (LE truc pour lequel je ne trouvais plus de temps et que j’adore faire, à fortiori le soir avant de m’endormir). (Là encore, je chemine : il y a encore trop de soirs où je ne m’y mets pas comme je l’aimerais). J’ai aussi modifié un peu la routine du soir des enfants : comme ils sont très fatigués en ce moment, nous avons avancé l’heure du dîner de sorte à ce qu’ils puissent se coucher encore plus tôt, et surtout sans trop avoir à se dépêcher. Lorsque nous parvenons à terminer le dîner tôt, cela nous laisse même le temps de faire un petit jeu calme en famille avant de lire les histoires du soir.
  • Et surtout, chaque jour, j’avance vers plus de présence RÉELLE pour les enfants et j’essaie de décoder davantage et de mieux accompagner leurs besoins (ce qui, en fin de journée, n’est pas toujours très facile …). Prendre du plaisir à jouer, accompagner leurs fatigues, me rendre pleinement disponible … être là, véritablement là.

automne

 

Il y a d’autres choses que j’aimerais modifier. (Le chemin est parfois encore long …).

  • Comme je vous l’avais dit dans un précédent billet, j’essaie de me détacher peu à peu des écrans et des réseaux sociaux. Mais j’avoue avoir un peu de mal à couper pour de bon. Le fait de tenir un blog et de relayer mes articles sur facebook et instagram, me fait avoir beaucoup recours à ces media et j’avoue avoir du mal à me détacher de ces réseaux, surtout le second, qui a tendance à me happer je trouve. Damien m’a parlé d’une possibilité de bloquer le temps que nous passons sur le téléphone et les réseaux sociaux chaque jour (en tous cas sur l’iPhone) et je me suis fixée une limite (que je dépasse encore beaucoup 🙁 ). Mais je continue d’oeuvrer de ce côté-là. Même si j’ai clairement des progrès à faire, j’avance, peu à peu … Et vous, comment avez-vous évolué de ce côté-là ?
  • Une autre chose cruciale que j’aimerais développer de manière plus approfondie c’est la CNV. Avec les enfants, je pense y être presque (mais nous avons toujours matière à nous améliorer). En revanche, avec toutes les autres personnes que je rencontre au quotidien, je n’ai pas encore les bons réflexes, à commencer par avec Damien. Or je suis convaincue qu’il s’agit d’un mode de fonctionnement qui rend clairement la vie plus belle. Et comme le couple est la base de tout, ça vaut la peine de la mettre en place ! Je vais donc me documenter là-dessus. J’ai notamment entendu parler d’un livre qui semble top. Étant donné que je me dégage désormais du temps pour lire plus 😉 , je viendrai certainement vous le présenter s’il fait écho en moi.

 

Et puis, bien sûr, je note, parfois ici, les derniers petits bonheurs que nous avons vécus. Et comme cela fait un moment que je n’étais pas venue les partager avec vous, la liste est une peu longue. (Je vais donc condenser pour ne pas rendre cet article trop indigeste 😉 ) On y trouve, en vrac :

  • Apprécier la joie que les enfants portent naturellement en eux chaque jour. Souvent, l’urgence du quotidien et notre propre stress viennent l’entraver, mais, pour peu qu’on la laisse s’exprimer, quel bonheur de constater les fou rires qu’ils ont chaque jour, les blagues qu’ils font, les danses de la joie, les cris d’excitation, les entrains de bonheur, les manifestations verbales de leur propre bonheur (« c’est super, ça ! » m’a simplement dit Chaton, rayonnant, lorsque je lui ai dit que, le week-end approchant, nous serions tous les 4 là toute la journée), etc.
  • Être témoin de la complicité grandissante de mes enfants, qui partagent leurs trucs à eux, leurs blagues d’enfants que j’ai parfois du mal à comprendre mais qui les fait tant rire.
  • Avoir acheté une maison !! Oui, ça y est : après avoir rêvé pendant des mois de plus d’espace, d’un séjour où l’on pourrait recevoir plus de monde, d’un jardin pour les enfants, nous avons acheté une maison. Après la signature définitive de l’acte de vente en janvier et quelques semaines de travaux, nous déménagerons au printemps. En attendant, nous continuons d’apprécier notre appartement auquel nous sommes très attachés.
  • Prendre du plaisir à réfléchir aux travaux à venir, aux réagencements à effectuer, à la déco à venir …
  • Être soulagée de constater que, cette année, Loulou apprécie le fait d’aller à l’école. Il y apprend à écrire et déchiffrer les sons, compter et semble beaucoup s’amuser avec ses copains et copines. Désormais, les retours à l’école après les vacances ainsi que les au revoir du matin sont apaisés.
  • Savourer nos mercredis et essayer d’y planifier plus de sorties.
  • Essayer de répondre au mieux à la curiosité, sans cesse croissante, des enfants : varier les activités, sortir explorer … et prendre beaucoup de plaisir à les accompagner dans leurs apprentissages. Me poser de réelles questions sur une éventuelle instruction à la maison …

calcul

animaux

lecture

gommettes

 

  • Apprécier les réveils du week-end avec les enfants qui nous rejoignent dans notre chambre.
  • Avoir pris du temps pour moi lors d’un week-end ressourçant entre copines et … sans aucun enfant ! 🙂
  • Et surtout, avancer en développement personnel, car ça rejaillit sur les enfants et c’est juste génial.

 

Qu’en est-il pour vous ? Êtes-vous plutôt angoissés, rassurés, indifférents à la routine ?
Quelles sont les 3 choses que vous avez intégrées (ou aimeriez intégrer) à votre quotidien pour être plus heureux ?
Et les dernières jolies choses qui se sont passées chez vous ?

 

Je vous souhaite un très bon week-end, et de profiter de chaque minute !

Je vous embrasse,

 

Céline.

Leave A Comment