Vous êtes tous mes préférés

vous-etes-tous-mes-preferes-2

Certains enfants le verbalisent en posant franchement la question,
d’autres demandent une égalité de traitement systématique pour toutes les petites choses du quotidien,
mais il me semble que, tous, à un moment donné, veulent savoir si, nous, parents, avons un préféré
– la finalité étant d’être rassurés sur l’amour, sans comparaison, que nous leur portons.
Ce livre aborde ce thème de manière intéressante, puisque, au lieu de porter le message,
comme nous avons souvent tendance à le faire, que nous n’avons pas de préféré,
il répond plutôt en disant que tous les enfants sont les préférés.

 

Ah quel vaste sujet que celui de l’exclusivité de l’amour ! Si elle nous semble (en tous cas à la plupart d’entre nous 😉 ) couler de source lorsqu’il s’agit du couple, il nous est, en revanche, tout à fait fréquent d’aimer plusieurs enfants avec la même intensité. Et pourtant, les enfants, eux, ont parfois un doute sur cette égalité dans le degré des sentiments et aimeraient, secrètement, être celui que les parents préfèrent.

Dans ce livre tendre, nous rencontrons une famille d’ours, composée d’un papa, d’une maman et de 3 petits oursons (un garçon, une fille et un autre garçon). Les parents ours, pleins d’amour et de bonnes intentions pour leurs petits, leur répètent chaque soir qu’ils sont « les plus merveilleux oursons du monde ». Cette petite phrase rituelle, au moment du coucher, remplit le réservoir d’amour des petits ours et les rassure … jusqu’au moment où ils se mettent, chacun, à s’interroger sur les différences qu’ils ont avec leurs frères et soeur. Ils se demandent alors si ces différences ne pourraient pas venir entraver l’amour qu’ils ont aux yeux de leurs parents : l’aîné constate que son frère et sa soeur sont dotés de taches qu’il n’a pas, la cadette se démarque en étant la seule fille de la fratrie et le benjamin s’inquiète d’être plus petit que les autres. Et si leurs parents préféraient justement les spécificités dont les autres étaient dotés ? Ils demandent alors à leurs parents lequel est le plus aimé des trois, le chouchou, le préféré.

Unanimement, les parents leur répondent qu’ils sont tous les trois les préférés, qu’ils sont parfaits tels qu’ils sont et que leurs différences n’ont aucune importance. Les trois oursons préférés s’endorment alors heureux, rassurés par cette réponse.

Je trouve ce livre vraiment mignon et doux. Il permet d’aborder, avec des mots simples, l’amour qui se retrouve décuplé à l’arrivée de chaque nouvel enfant sans rien ôter de celui que l’on portait aux plus grands. J’apprécie l’image parentale qui est renvoyée aux petits lecteurs : les deux parents sont mis sur un pied d’égalité (ils répondent de concert aux interrogations des enfants, participent ensemble au rituel du coucher, sont aussi câlins et rassurants l’un que l’autre …). Les illustrations sont jolies et tendres, ce qui rend le livre attractif et attachant pour les enfants.

En revanche, j’aurais bien aimé que le sujet soit un peu plus poussé, que les parents insistent justement chacune des différences propres à chaque enfant en indiquant qu’elles constituent, justement, leur richesse. J’aurais aussi aimé qu’ils disent que, chacun, individuellement, est le préféré, plutôt que de dire qu’ils le sont tous. Malgré tout, il s’agit d’un très joli petit livre sur la fratrie, que je vous conseille.

Si vous le connaissez, qu’en pensez-vous ? Vos enfants l’aiment-ils ? Venez me laisser un petit mot !

 

À bientôt,

 

Céline.

 

vous-etes-tous-mes-preferes

 

4 Comments

  1. Amandine Plume2vie 7 novembre 2018 at 8 h 44 min - Répondre

    Je ne connaissais pas et je pense que c’est idéal pour l’expliquer à nos enfants. Et peut être peu importe l’âge!
    Matt, commence à être possessif que se soit vis à vis de son frère dès que je lui fais un câlin ou que je le mets tout simplement sur mes genoux! Et même avec son papa! D’ailleurs en ce moment il n’y a pas de papa qui tienne! J’ai l’impression de vivre seule lol parce que les garçons n’ont d’yeux que pour moi!!!
    Merci pour cette jolie lecture du mercredi

    • Maman du 21ème siècle 8 novembre 2018 at 14 h 55 min - Répondre

      Ah les petits garçons et leurs mamans ! 🙂
      Mon grand Loulou est un peu comme ça aussi depuis quelques temps, mais mon petit Chaton, lui, n’a souvent d’yeux que pour son papa. Exemple ce matin au petit déj : « Bonjour mon Chaton, tu as bien dormi ? » « Non, je veux parler à Pa-pa !!! » 😉
      En effet, tous les supports sont bons pour faire passer nos messages. Merci à toi pour ton petit mot !

  2. Caro 8 novembre 2018 at 14 h 25 min - Répondre

    Merci pour cette jolie découverte ! Je pense qu’il va être apprécié ici !

    • Maman du 21ème siècle 8 novembre 2018 at 15 h 03 min - Répondre

      Tu me diras, hein ?! 🙂

Leave A Comment