Réduire ses déchets dans la salle de bain

reduire-dechets-salle-de-bain

Et si on démarrait l’année en diminuant facilement notre impact environnemental ?

Bonjour à tous et bonne année 2019 !

Qu’elle soit douce et vous apporte plein de jolis moments en famille, en couple et avec vos amis. C’est bien ça le plus important, non ?

Je réalise que la rédaction de ce blog (ou alors, l’âge qui avance, au choix … 😉 ), me permet de beaucoup avancer en terme de développement personnel. La maman que je suis évolue, la personne également, et ce dans des domaines aussi variés que la réalisation de soi, la bienveillance (éducative, mais pas que) et l’écologie.
Je retiendrai de la fin d’année 2018 une prise de conscience de l’urgence climatique qui m’aura insufflée l’envie de passer à la vitesse supérieure au regard des efforts que j’effectue chaque jour pour diminuer mon impact environnemental.

Après avoir fébrilement commencé à changer mes habitudes de consommation, j’ai, en cette fin d’année, décidé de tout changer. J’aborde donc cette nouvelle année pleine d’entrain et de joie à l’idée de me rapprocher, chaque jour un peu plus, de la personne que je suis réellement. Et je partage avec vous certaines de mes récentes initiatives : consommer plus responsable, réduire mes déchets, etc. C’est ainsi qu’en cette fin d’année, j’ai notamment :

  • franchi le pas de devenir végétarienne
  • décidé de faire un tri considérable de tous les objets qui m’entourent : j’ai diminué quasiment par 2 ma garde-robe et je vais continuer à me séparer d’un bon nombre d’objets qui encombrent mon espace, mon esprit et mon temps, pour me concentrer sur ce qui me rend vraiment heureuse
  • choisi de me séparer des objets à usage unique que j’utilisais, sans trop me poser de questions jusqu’à présent (sopalin, bouteilles d’eau, cotons …)
  • décidé de réfléchir à chacun de mes actes d’achat en gardant en tête mes besoins réels, l’impact environnemental qu’il génère, le bénéfice personnel qu’il m’apporte, etc.
  • commencé à sérieusement diminué mes déchets

En 2019, j’aimerais continuer à progresser, en :

  • achetant mes vêtements de seconde main
  • continuant à réfléchir à chacun de mes actes d’achat
  • continuant à chercher des alternatives au plastique lorsque c’est possible
  • installant un composteur dans le jardin de notre nouvelle maison
  • limitant encore plus les déchets que nous produisons dans notre famille
  • continuant à me désencombrer

Pourquoi réduire nos déchets ?

En France, nous produisons 300 millions de tonnes de déchets par an (soit 590 kg par personne).

Ils sont répartis, grosso modo, de la manière suivante :

  • 1/3 de nos déchets sont des déchets putrescibles (déchets organiques),
  • 20% des papiers et cartons
  • 10% du plastique
  • 10% des métaux
  • 10% des textiles
  • 10% du verre

En dehors du coût que représente leur traitement (17 milliards d’euros chaque année), ils génèrent énormément de pollution. Il existe, dans notre pays, 236 décharges, 126 incinérateurs qui produisent des résidus toxiques.

Or, 65% des déchets produits ont impact néfaste sur l’environnement :

  • 29% sont incinérés (pollution atmosphérique)
  • 36% sont enfouis (pollution des sols et de l’eau)

Moins de 21% sont recyclés et 14% étant composté.

Puisque la plupart des déchets pollue et qu’il a, de plus, fallu mobiliser des ressources conséquentes pour les produire (extraction de matières premières, production de plastique …), la solution la plus efficace reste donc de les réduire à la source.

Alors, comment réduire nos déchets et par quoi commencer ?

Dans cette vidéo Youtube que j’ai tourné il y a quelques jours, je partage avec vous quelques pistes pour réduire ses déchets dans la salle de bain. J’espère qu’elle pourra servir à certains d’entre vous qui auraient peur de se lancer, à franchir le pas, étape par étape en trouvant le rythme qui correspond à vos envies.

Certains sont sensibles à ce sujet, d’autres non. Et peu importe. L’idée est, toujours, de cheminer chacun sur sa propre route et selon ses valeurs personnelles, ses priorités, ses envies.

Si cette thématique vous intéresse, un autre point positif, non mentionné dans la vidéo, lorsqu’on réduit ses achats et consomme durable, c’est qu’on fait des économies.

En réduisant nos déchets, on se pose certes plus de questions sur notre consommation, on remet en question ses habitudes, mais on se simplifie aussi beaucoup la vie tout en devenant acteur de notre consommation. Et je trouve cela très valorisant.

Et pour aller plus loin …

Certains livres ont été de vrais révélateurs pour certains, d’autres ont permis à leurs lecteurs l’accompagnement qu’ils estimaient nécessaire à leur « transition ». Je ne les ai, à titre personnel, pas lus (même s’ils me tentent tous), mais je les partage avec vous si vous souhaitez approfondir le sujet :

  • « Zéro déchet » de Béa Johnson
  • « Famille (presque) zéro déchet » de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret
  • « Homo Detritus » de Baptiste Monsaingeon
  • « Le sale discours » de David Wahl :

Vous pouvez également consulter le site de l’association Zero Waste France qui fourmille de bonnes idées et de pistes pour limiter notre impact environnemental.

Chaque petit geste compte. 🙂

(Bon, bah, finalement, j’ai fait une grosse vidéo ET un article …)

Et vous, vous sentez-vous particulièrement concernés par ces problématiques ? Qu’avez-vous mis en place pour réduire vos déchets dans la salle de bain ? Avez-vous d’autres pistes à me suggérer ?

J’ai hâte de vous lire !

À très vite.

Céline.

2019-01-16T16:31:36+01:0014 janvier 2019|Vers une vie plus saine|14 Commentaires

14 Comments

  1. caroline cottet 15 janvier 2019 at 9 h 53 min - Répondre

    c’est super, nous aussi depuis 1an et demi nous avons commencé notre transition dans la salle de bain, savon, shampoing,deo etdentifrice solides, brosse à dent bambou, fil dentaire compostable, oriculi…
    pour la cuisine, reduction au max des déchets avec un max de vrac, pas facile en région parisienne, plus de pot yahourt en plasitque, que du verre…

    Juste une petite remarque/question, pour ta photo je vois que tu as mis des produit lamazuna, tu es sponsorisé? honêtement je les trouve trop marqueting, tu peux trouver plein de petites fabricants français, comme la savonnerie aubergine, leur déo est juste genial (le dentifrice pas mal aussi!) Kumkwat pour les shampoing, plim pour les protections hygiéniques… bref y a du choix… moins marketing

    en tout cas de beaux cahllenge t’attendent pour 2019, pour les fringues de seconde mains, je viens de me suis inscrite sur Vinted, et waouw ca marche du tonnere, après ça t’a même plus envie d’achter neuf… JE peux te parrainer si ça te dis 😉

    • Maman du 21ème siècle 15 janvier 2019 at 14 h 59 min - Répondre

      Merci beaucoup pour les marques que tu sites et me permets de découvrir. Est-ce que les produits Kumkwat et la savonnerie Aubergine sont des marques bio ? Je ne suis ni sponsorisée par ni partenaire de Lamazuna. J’ai simplement découvert leurs produits et me suis laissée tenter. (Je l’aurais indiqué s’il s’agissait d’un partenariat). Du coup, puisque tu as commencé ta transition avant moi, aurais-tu d’autres marques à me recommander ?
      J’ai déjà un compte sur Vinted, mais merci pour la proposition 😉
      Je rédigerais peut-être un autre article sur la cuisine d’ici quelque temps, car c’est sûr qu’il y a beaucoup de petites initiatives faciles à mettre en place (ou d’autres plus radicales si certains sont prêts à tenter l’expérience).

      • caroline cottet 16 janvier 2019 at 11 h 04 min - Répondre

        Je t’ai envoyé par email FB les liens des deux sites. et oui leur produits sont biologiques. Je n’ai pas d’autres marques pour le moment car je suis très satisfaites de ces produits là. par contre lorsque que je vais en vacances, je vais faire les marchés et j’achètes pain de savons, miel… produit dans la region. les producteur n’ont pas forcément le label bio, mais sont certifier d’une production en mode rasionné, qui est plus imoportant a mes yeux, car dans le bio il n’y a pas que du bon… (regarde dans les magasin bio, tu trouves plein d eproduit avec de l’huile de palme… pour mo ic’est une utopie.) donc je prefère le local raisoné que le bio de l’autre bout de la planete.

        en ce qui concerne la cuisine, j’ai également cousu des sacs à vrac, et des sacs à pain. je suis passé aux bouteilles en verre, et je commence les bocaux. j’ai tjs eu un composte et je vais pousser des fruits et legumes dans mon jardin…

  2. Charlyne 15 janvier 2019 at 10 h 36 min - Répondre

    « Réduire tes possessions pour ne garder que ce qui te rends heureuse », tu n’aurais pas testé la méthode KonMari toi ? Ça y ressemble beaucoup. Moi j’ai découvert son émission sur Netflix il y a une semaine, et ensuite j’ai acheté son livre, et je suis complètement fan, elle m’inspire tellement. J’aimerais beaucoup essayer cette méthode (parce que je me sens oppressée dans mon appart qui manque cruellement de rangements), mais en ce qui concerce cette méthode, comme en ce qui concerne le zéro déchets, j’ai énormément de mal à convaincre mon compagnon.

    Comment ça s’est passé pour toi et Damien ? Est ce qu’il a eu une prise de conscience en même temps que toi ? Ou est ce que tu l’as convaincu ? Ou est ce que tu lui force un peu la main ? Comme toi j’ai eu une véritable prise de conscience écologique ces derniers mois, mais pour mon compagnon c’est pas gagné. Il a tendance à penser que c’est sur les industriels et gros pollueurs que repose tout l’enjeu de sauver la planète. (En soi il n’a pas tord, il y a aussi un gros travail nécessaire à faire de ce côté là, mais il n’a pas l’air dérangé par la poubelle qui déborde de carton et plastique après chaque courses…)
    J’ai besoin de tes lumières, comment pourrais-je l’aider à avoir une prise de conscience ?

    En ce qui me concerne, j’y vais tout doucement, je modifie une par une mes habitudes d’hygiène. D’abord la cup il y a quelques mois, et aujourd’hui j’ai commandé un lot de cotons lavables et des protège-slips en tissu. J’ai hâte de les recevoir ! Et si je m’en sors bien avec le lavage de ceux là, j’envisage aussi de tester la culotte de règles (c’est surtout pour la nuit qu’elle m’intéresse en fait, en relais de la cup).
    Il y a plusieurs mois j’ai aussi remplacé mes cotons tiges en plastique par ceux en carton, c’est pas idéal mais c’est déjà mieux. Comme toi, je ne me sens pas encore prête à arrêter d’en utiliser.
    Je pense aussi à remplacer les brosses à dents par du bambou, et les mouchoirs en papier par du tissu (surtout que ma fille adore piquer mes mouchoirs dans leur boite pour en faire des confettis, bonjour le gaspi…)

    J’ai bien aimé ta vidéo, continue comme ça !

    • Maman du 21ème siècle 16 janvier 2019 at 16 h 46 min - Répondre

      Non, je n’ai pas testé la méthode KonMari mais j’en ai un peu entendu parler et je sais qu’il y a une vraie tendance en ce moment et tant mieux ! 😉 En revanche, sans me sentir capable de devenir vraiment minimaliste aujourd’hui, je tends en effet à me détacher de beaucoup d’objets qui m’encombrent l’appart et l’esprit et qui ne me sont finalement ni essentiels ni liés à mon bonheur. Si tu es dans un état d’esprit minimaliste, je te conseille grandement le film docu « Minimalisme » qui est vraiment inspirant je trouve. Et, qui sait, peut-être pourriez-vous le regarder à deux, avec ton compagnon ? 😉
      À la maison, Damien est aussi conscient que nous avons tous tendance à conserver des biens inutiles et que le bonheur est ailleurs, mais il est malgré tout beaucoup plus conservateur que moi et a toujours eu plus de mal à se séparer des objets que moi. Il est plus du genre à conserver les objets qui, « on ne sait jamais », pourraient servir un jour, une seconde de notre vie, si toutes les conditions les plus improbables étaient réunies ;-). En revanche, je pense qu’il est difficile de se détacher des choses et que c’est une démarche personnelle (plus qu’un démarche de couple). Donc il me semble bien que chacun puisse la faire à son rythme et selon ses envies propres sans se sentir forcé ni obligé de suivre le mouvement. Peut-être pourrais-tu entreprendre un grand tri de tes affaires de ton côté, et, s’il est d’accord, des affaires de votre puce. Et à force de vivre dans un appartement partiellement désencombré, peut-être appréciera-t’il le fait d’être finalement plus libre, plus à l’aise ? Montrer l’exemple peut être un bon point de départ pour son cheminement à lui. Et, dans tous les cas, cela le fera réfléchir. Quant aux industriels, certes, ce sont eux les plus gros pollueurs, mais, contrairement aux citoyens, ils n’ont ne sont motivés non par l’éthique et par leurs intérêts financiers … 🙁 Si les consommateurs arrêtent de consommer leurs produits, ils seront bien obligés d’opérer un changement. Et sinon, ils ne le feront pas.
      Bon courage pour ta transition. Tiens-moi au courant de ce qu’elle t’apporte et de l’évolution de la famille ! 😉

      • Charlyne 31 janvier 2019 at 0 h 27 min - Répondre

        En ce moment, je suis dans la théorie pure. Je traîne le livre de KonMari partout avec moi, j’attends de l’avoir terminé pour me mettre vraiment à l’oeuvre. Pour le moment j’ai seulement fait le vide dans mes vêtements. J’en avais déjà pas énormément, mais je me suis surprise à en virer tout de même un énorme sac poubelle. Maintenant je me régale quand j’ouvre mon placard et que je vois mes quelques habits bien rangés dans des boites. Du coup ça me motive vraiment à faire le vide dans le reste de l’appart.
        C’est marrant, aujourd’hui dans le livre j’ai lu un passage qui explique comment entraîner l’entourage dans notre « tornade blanche » et le conseil est exactement le même que le tiens, s’occuper uniquement de ses propres affaires, montrer l’exemple. Et à force d’en parler j’ai d’ailleurs réussi à motiver ma mère et ma meilleure amie ! Mais pour mon homme, ça n’a pas l’air de venir pour le moment 😅

        En tout cas je me sens toujours aussi motivée, j’ai vraiment envie de changer de mode de vie.

        Ce reportage dont tu parles m’intéresse, tu as une idée de où je peux le trouver ? Il est disponible sur des plateformes vidéo ?

        • Maman du 21ème siècle 21 février 2019 at 15 h 27 min - Répondre

          Il me semble qu’il est / était (?) sur Netflix. À vérifier, mais il a été fait par « The minimalists » et c’est un carton. Je pense que tu le trouveras facilement.
          Si tu n’as pas déjà commencé le tri du reste de ton appart, il devrait te donner l’impulsion qui te manque 😉
          D’ailleurs, étant donné le temps que j’ai mis à répondre à ton commentaire, peut-être y-a-t’il eu du changement depuis nos derniers échanges ? Où en es-tu ?

  3. Claire Rêves de fripouilles 15 janvier 2019 at 20 h 09 min - Répondre

    J’ai beaucoup aimé ta vidéo ! Elle est vraiment top, bien construite et pleine d’infos interessantes. Je te rejoins sur beaucoup de points depuis quelques années je suis passée à la cup, on a arrêté les produits liquides, ….. C’est assez facile finalement de changer ses habitudes. Tu m’as donné envie de tester la culotte de règles, peux tu me redonner le nom de la marque que tu as choisi stp?
    Sinon niveau recettes, je fabrique mes masques souvent à base d’argile blanche ou verte, j’y ajoute du miel, du curcuma…. parfois des huiles essentielles ou du sucre (pour exfolier) ou différentes huiles (coco, sesame, …) selon ce que je veux faire.
    Merci pour toutes ces infos et bravo pour cette vidéo !

    • Maman du 21ème siècle 17 janvier 2019 at 15 h 19 min - Répondre

      Coucou Claire,
      J’ai acheté 2 culottes de règles de la marque Fempo : j’ai pris 1 culotte et 1 shorty (voilà, tu sais tout 😉 ), mais il existe plein d’autres marques. Je ne cherche pas spécialement à faire de la pub. J’avais surtout choisi cette marque car elle est française, que les culottes étaient noires basiques et j’en suis très contente. Mais il existe plein d’autres marques. Prends le temps de chercher ce qui te correspondra le mieux.
      Ah super ça : les masques maison ! Je me suis achetée de l’argile aussi mais je ne me suis pas encore lancée dans des recettes. J’espère trouver un peu de temps une fois que nous aurons déménagé, car en ce moment, entre les travaux qui vont démarrer dans la nouvelle maison et le désencombrement que je suis en train de faire dans l’appart + le travail + les enfants + le blog, je n’ai pas une minute à moi. D’ailleurs, puisque j’y pense, je suis bine incapable de dire à quand remonte mon dernier masque, mais je me demande si j’ai seulement pris le temps de m’en faire un seul depuis la naissance des enfants … As-tu une huile végétale à me recommander pour le démaquillage ? J’ai enfin commencé à utiliser mon huile de noisette pour l’hydratation du visage mais je vais bientôt terminer mon eau micellaire et j’aimerais bien passer à l’huile pour me démaquiller.
      Merci beaucoup pour ton commentaire et à bientôt.

  4. Sophie 23 janvier 2019 at 13 h 44 min - Répondre

    Merci Céline pour cette vidéo qui tombe à pic! En pleine réflexion autour de la gestion des emballages/déchets et surtout leur limitation au quotidien ta vidéo me donne de nouvelles pistes à explorer. J’utilise déjà des lingettes lavables pour le change de ma fille et je viens de racheter du tissu éponge pour faire des cotons lavables pour toute la famille, il ne reste plus qu’à faire de la couture. Pour le reste je suis à la recherche d’une boutique près de chez moi mais pas évident, je trouve qu’il n’y a pas grand chose en Suisse. Je suis preneuse de tes bonnes astuces pour le reste de la maison!

    • Maman du 21ème siècle 25 janvier 2019 at 22 h 33 min - Répondre

      Ah, contente que cet article te plaise !
      Bonne idée ça, les lingettes lavables. En effet, en matière bébé / puériculture, il y a de quoi faire aussi 🙂

Leave A Comment