Quand les enfants jouent

quand-enfants-jouent

© Photo : The Tamarind Tree

 

Un de nos bonheurs de parents est de voir nos garçons s’amuser, rire, vivre tout simplement leurs vies d’enfants.
Récemment, nous prenons d’autant plus de plaisir à les voir jouer que,
Chaton grandissant, ils s’amusent de plus en plus à deux.
Ils gagnent, chacun, en créativité et en autonomie et apprécient le fait de rester dans leur chambre le temps d’un jeu ou deux …

 

Nos enfants ont 22 mois d’écart. Nous avons fait le choix de les « mettre » dans la même chambre et nous pensons que cela contribue(ra) à développer leurs liens. Ils partagent leurs nuits et aussi leur espace de jeux et leurs jouets et, si la cohabitation est parfois compliquée, nous nous rendons compte qu’elle leur permet aussi de partager beaucoup ensemble.

Ils aiment de plus en plus jouer tous les deux, Loulou essayant d’élaborer des scénarios que Chaton a encore pour le moment du mal à suivre, mais qu’il essaie de suivre à hauteur de ce qu’il en comprend. Nous prenons vraiment du plaisir à les observer ou à les écouter de loin.

Cela ne les empêche pas de continuer à nous solliciter, afin que nous venions jouer, nous aussi, avec eux (ce qui, lorsque nous ne sommes pas en train de faire quelque chose dans la maison, n’est pas pour nous déplaire 😉 ).

 

Nous aimons jouer avec eux

En effet, nous apprécions ces moments que nous passons avec eux. Ils nous permettent de redevenir, l’espace de quelques minutes, des enfants, d’inventer, de créer, et de ne penser à rien d’autre qu’au plaisir de l’instant.

Nous aimons le lien que nous pouvons entretenir avec eux par ce biais, les rires que nous partageons, les discussions que le jeu occasionne. Il nous permet aussi de les observer, de constater les progrès qu’ils ont accomplis, et finalement de mieux les connaître.

Nous essayons de jouer avec les enfants chaque jour que nous passons avec eux. Pour Damien, c’est donc essentiellement les week-ends, et pour moi, tous les jours. (Oui, je sais, j’ai de la chance !)

 

Comment choisissons-nous les jeux des enfants ?

Avec Damien, nous apprécions les jeux simples, qui demandent aux enfants de se concentrer sur une « tâche » à la fois, et calmes, afin de favoriser leur concentration. Nous aimons les jouets qui permettent aux enfants de manipuler, de bouger, de créer et d’être acteurs des jeux qui s’offrent à eux.

Nous sommes convaincus du fait que les enfants apprennent essentiellement en jouant (et en imitant). Nous percevons donc les jeux comme de formidables outils d’apprentissage. Pour cette raison, nous sommes assez sélectifs sur les jeux que nous mettons à leur disposition.

Nous profitons du fait qu’ils soient encore petits (et que la maison soit dépourvue de pubs télé 😉 ) pour choisir leurs jeux. Nous avons pris l’habitude de sélectionner des jouets qui nous plaisent, à nous parents, qui sont en accord avec nos valeurs éducatives et nous adressons nos listes à nos proches à l’approche des Noël ou de leurs anniversaires.

Parmi nos jeux préférés se trouvent les jeux d’encastrements et de constructions (puzzles, boîtes à formes, cubes, Mega Bloks, Duplo, Kapla, circuits de train Brio …), les jeux créatifs et d’imitation (Playmobil, poupées, déguisements, dînettes, mallettes de docteur …), les jeux à pousser ou tirer et à faire rouler (balles, poussettes, chariots, voitures, petits trains, draisiennes …), les jeux d’éveil sensoriel (matières à toucher, boîtes à odeurs, jeux d’éveil musical …) et les jeux de société (Memory, dominos, mais aussi Bata-waf, Mistigri, jeux de l’oie …). Dans la catégorie des jeux de société, je suis particulièrement fan des jeux de coopération dans lesquels on ne joue pas les uns contre les autres mais les uns avec les autres, une jolie façon d’apprendre à nos enfants que la meilleure compétition dans la vie n’est pas celle qu’on oriente contre les autres mais contre soi-même, pour se dépasser. Nous en avons deux à la maison, Le Verger (un des jeux préférés de Loulou) et Little Cooperation.

Nous privilégions, autant que possible, les jeux en bois (plus jolis et plus écologiques que ceux en plastiques) et asexués (j’avais déjà eu l’occasion de vous en parler).

Et, puisque nous choisissons (et donc aimons) les jeux de nos enfants, nous prenons encore plus de plaisir à jouer avec eux. 🙂

circuit-train-brio

circuit-train-brio

premiers-duplo

playmobil

 

L’accès aux jouets

Depuis qu’ils sont tout petits, nous faisons en sorte que les jouets des enfants soient à leur hauteur. Nous avions commencé par les disposer dans des caisses ; les enfants ont ainsi pu les manipuler dès qu’ils ont été assez grands pour pouvoir ramper. Évidemment, le nombre et la disposition des jouets est en constante évolution à mesure qu’ils grandissent. Aujourd’hui, nous avons un meuble bas en plus de leurs caisses de jeux qu’ils peuvent ouvrir pour se servir.

caisse-jouets

Les 1ères caisses de jouets de Loulou

 

Nous avons choisi de placer des jouets dans presque toutes les pièces de la maison : leur chambre évidemment, mais aussi une autre chambre qui me sert à accueillir des enfants la semaine et leur sert de salle de jeux le reste du temps, le salon et la salle de bain (où se trouvent leurs jouets de bain). Ainsi, ils prennent plaisir à nous rejoindre où qu’on se trouve et peuvent trouver facilement de quoi s’occuper (ce qui nous facilite aussi la vie).

Nous effectuons régulièrement une rotation des jouets (et des livres également) en alternant les caisses qui sont à leur disposition. De cette manière, ils ne se lassent pas de ce qu’ils ont sous les yeux : ils peuvent ainsi découvrir et redécouvrir des jouets délaissés ou oubliés.

 

Minimiser le nombre de jouets ?

Idéalement, nous souhaitions minimiser le nombre de jouets des enfants (ce que nous avons longtemps fait et essayons encore de faire) mais nous nous rendons bien compte à mesure qu’ils grandissent (et donc reçoivent) des cadeaux que les jouets commencent à s’amonceler malgré tout.

Notre appartement n’étant pas extensible, nous privilégions les jouets pliables, dégonflables et facilement stockables (nous avons par exemple une piscine à balles, un tunnel et des cabanes pliables qui ne prennent quasiment pas de place une fois rangés).

En dehors du souci d’espace (vive la région parisienne !), notre volonté de minimiser les jouets et aussi impulsée par le fait que nous nous sommes rendus compte que les enfants n’ont pas besoin de tant de jouets que cela. Ils aiment passer du temps avec nous, imiter ce que nous faisons et s’inventer des histoires, et tout cela ne nécessite pas de jouets. Ils prennent en effet un plaisir fou à jouer sans jeux, en nous aidant dans les tâches ménagères, en s’inventant des objets à partir de choses qui n’en sont pas (dans l’esprit de Chaton, tout se transforme en voiture qu’il s’amuse à faire rouler, quand bien même ce qu’il a dans la main n’a pas de roues …), en se créant des parcours avec des coussins ou des tapis, ou, plus petits, en mâchouillant ou mangeant n’importe quel objet trouvé par terre, etc.

se-rouler-dans-herbe

Le plaisir simple de se rouler dans l’herbe

cueillir-tomates

ou d’envisager d’attraper une tomate …

 

Nous nous sommes également aperçus qu’ils raffolent finalement plus des sorties et activités que des jouets en eux-mêmes. Ce qu’ils aiment par dessus tout, c’est partager du temps avec nous et nous sentir pleinement présents lorsque nous sommes là, quel que soit le support (jeu, activité, sortie, lecture ou simples câlins). Pour cette raison, nous essayons désormais de ne plus trop choisir de jouets « matériels » et de les remplacer par des activités manuelles, ou, mieux encore, par des expériences à partager ensemble. Quel plaisir d’avoir reçu pour Noël des places pour aller passer une journée en famille au zoo de Thoiry ! 

Je me rends compte, le temps passant, que j’accorde de moins en moins d’importance au matériel et privilégie l’être à l’avoir. Je souhaiterais transmettre ces valeurs à mes enfants, leur apprendre à être plutôt qu’à avoir. Et je chéris les moments où je peux être en leur compagnie, vivre des choses nouvelles avec eux, des expériences qui nous font tous grandir, resserrent nos liens et créent des souvenirs précieux. Je trouve cela tellement plus riche que d’amasser des objets dont on se lasse (eux comme nous) à peine les a-t-on reçus.

Je suis de plus en plus dans une quête du bonheur de l’instant présent (la route est longue !), dans une envie de vivre pleinement, de partir en week-ends et en vacances, de m’émerveiller au quotidien avec eux, de savourer chaque moment en somme. Je pense que c’est la clé du bonheur des grands … comme des petits.

 

Et vous, aimez-vous jouer avec vos enfants ? Quels sont les jouets préférés chez vous ? Et qu’aimez-vous le plus partager avec vos enfants ?

Vous savez comme j’aime vos petits mots ! N’hésitez pas à m’en laisser pour que nous puissions échanger ensemble !!!

 

À très vite,

Céline.

draisienne-chariot

 

2018-09-05T22:31:32+00:0023 janvier 2018|À propos des enfants, Chez nous|0 Commentaire

Leave A Comment