Potame : une histoire de doudou

À la maison, avec nos deux enfants, nous avons eu deux expériences différentes liées au fameux doudou.
Loulou, accroc à sa tétine, n’a jamais vraiment ressenti le besoin d’en avoir un.
S’il aime dormir avec ses peluches et en préfère certaines à d’autres, elles restent interchangeables.
Chaton, en revanche, est littéralement amoureux de son Potame.
Nous sommes donc, avec lui, les témoins quotidiens de la passion qu’il peut exister pour un doudou.

 

Le choix du doudou

Dans un souci de ne pas lui imposer un choix qui aurait été le nôtre, il nous semblait important que Chaton choisisse par lui-même le doudou qui serait le sien. Dès tout petit, nous lui en avons donc proposé plusieurs différents pour qu’il puisse les découvrir sur son tapis d’éveil, dans son transat et dans son lit.

Dans un premier temps, il avait semblé très intéressé par un chien petit format, facile à attraper, idéal à mâchouiller et qui semblait avoir ses faveurs. « Doudou chien » semblait donc être devenu son doudou, et c’était lui que j’emmenais lorsque nous quittions la maison. Mais, au bout de quelques mois, il a semblé beaucoup moins enthousiasmé par cette peluche que par son « Groppotame », (comme son nom l’indique, un hippopotame plus imposant) offert à sa naissance par sa marraine. Il a peu à peu abandonné son Doudou chien.

 

Multiplier les doudous

Lorsqu’il n’y a plus eu d’ambiguïté sur son choix, nous avons, en bons parents qui avions étudié notre sujet 😉 , acheté 2 autres doudous identiques afin d’en avoir 3 que nous pourrions interchanger pour les laver facilement et substituer les uns aux autres afin d’éviter les drames en cas de perte. Nous les avons lavés, plusieurs fois, pour les user un peu ; j’ai dormi avec eux pendant 2 semaines, pour qu’ils prennent un peu de mon odeur et nous les avons longuement frottés au Groppotame afin que les nouveaux doudous s’imprègnent de l’odeur de l’ancien.

Nous étions fiers de nous ! … J’ai mis « Pota », comme l’appelle Chaton, dans la machine (il en avait grandement besoin !), en ai déposé un autre dans son lit et suis partie tranquillement faire du sport pendant que Damien prenait la relève avec les enfants pour le moment du coucher.

Mais ça s’est avéré un échec cuisant. En rentrant, j’avais un Chaton à la peau rougie d’avoir trop pleuré et un Damien épuisé. Chaton n’avait jamais voulu de ce nouveau « Pota » qu’il ne considérait clairement pas comme son doudou. Il avait été incalmable et n’avait jamais réussi à s’apaiser, et encore moins à dormir.

Aujourd’hui encore, il ne veut pas de ces doudous de substitution. Son doudou, c’est « Pota », les autres n’ont que le mérite de lui ressembler (et encore de moins en moins puisque Pota vieillit et les autres pas), ce qui l’amuse, à condition qu’on n’essaie pas de les lui échanger. Fin de la belle histoire.

potame

 

Impossible de laver Potame

Un grand problème pour nous est donc de pouvoir laver ce fameux doudou irremplaçable. (Je pense que beaucoup de parents se reconnaîtront …). Si ça peut en rassurer certains, une éducatrice de jeunes enfants m’a indiquée que les « vrais doudous » normalement ne se lavent JAMAIS …

« Jamais … Jamais ?

– Jamais, jamais ! »

C’est ainsi qu’ils assurent leur véritable fonction d’objet transitionnel car ils portent l’odeur et le vécu de l’enfant et, par conséquent, le rassurent vraiment. Au début, ça m’a arrangée d’entendre ça car j’avais un Chaton qui faisait 3 siestes par jour et qui ne se séparait jamais de son Potame. Je ne trouvais donc pas de créneau pendant lequel agir. Mais vient un temps où nous ne pouvons décemment pas perdurer ; on commençait à le sentir d’un peu beaucoup trop loin … 😉

Aujourd’hui, lorsqu’il passe à la machine, nous le lavons dès le réveil de Chaton le matin, (heureusement, il ne fait plus qu’une seule sieste l’après-midi). Nous l’étendons immédiatement (voire nous commençons un cycle de sèche linge) et il a le temps de commencer à sécher. Je dis bien « commencer » car nous finissons toujours par lui rendre un doudou encore humide … Nid à microbes, bonjour !

 

Potame : le grand amour de sa vie de bébé

Pour m’être occupée d’enfants très tôt, j’avais conscience de l’importance du doudou (à ne surtout pas perdre) et de l’amour qu’un enfant pouvait avoir pour lui. J’ignorais en revanche, à quel point cet amour peut être fusionnel, absolu, entier.

Pour dormir : Potame évidemment

En cas de bobo : Potame (bien sûr)

En voyage, en week-end, partout où nous sortons un peu longtemps : Potame encore et toujours (même s’il a essayé de se faire la malle l’été dernier en Islande. Damien a bien ri en le découvrant accroché à la portière de la voiture qu’il venait d’ouvrir, comme en atteste cette photo).

potame-en-voyage

 

Toujours : Potame

Inconditionnellement : Potame

Quand il n’est pas là : « Pota ! Pota ! Pota ! ». J’ai déjà eu droit à quelques regards troublés de personnes qui ne connaissaient pas le surnom du doudou, et qui se demandaient si notre bébé n’était pas en train de nous dire autre chose …

 

Nous sommes 5 finalement dans cette famille : Papa, Maman, Loulou, Chaton et Potame.

Mais euh, comment ferons-nous … si un jour on le perd ?!?!?!?

 

Ce qu’on fera différemment pour notre 3ème enfant

Pour notre prochain enfant, je pense que nous choisirons le doudou de notre enfant dès la naissance. Nous l’achèterons tout de suite en 3 exemplaires que nous alternerons dès la naissance en les lavant régulièrement afin qu’ils s’usent tous au même rythme. Adieu bienveillance et liberté de choix … À la guerre, comme à la guerre. Parce que c’est une guerre qu’on mène parfois avec ce doudou, vous ne trouvez pas ?

Et chez vous, doudou ou pas ? Comment faîtes-vous pour parvenir à les changer ? Je suis preneuse de toutes les solutions que vous avez pour que Chaton finisse par accepter ces deux doudous de substitution dont il ne veut pas … La sérénité de cette famille en dépendra pour le jour où, malheureusement, Potame aura réussi sa fuite …

À très vite,

Céline.

potame

 

2018-01-07T22:34:44+00:00 8 janvier 2018|Vie quotidienne|10 Commentaires

10 Comments

  1. Laurent 8 janvier 2018 at 10 h 38 min - Répondre

    Hello,

    Chez nous aussi on trouve des techniques pour laver le doudou entre deux dodos en essayant de lui proposer d’autres alternatives pour patienter. Et puis s’il n’est pas tout à fait sec, tant pis ;o)

    L’avantage de notre premier c’est qu’il n’a trouvé l’attrait d’un doudou que bien plus tard au moment où on pouvait déjà lui expliquer qu’il fallait le laver. Alors que notre second est un fan inconditionnel des peluches en tout genre avec comme préféré son doudou bien évidemment !

    Pour la technique des doudous multiples, tu nous diras quoi.
    Des expériences que j’ai pu observer dans mes connaissances, tu finis toujours par trimballer les 2 ou 3 versions des doudous car les enfants ont vite réalisé que ce n’était pas toujours le même malgré une bonne rotation. ;o)

    • Maman du 21ème siècle 8 janvier 2018 at 23 h 02 min - Répondre

      Je connais des familles chez qui ça marche, mais je pense qu’en ce qui nous concerne pour Chaton c’est trop tard … 🙁 car son vrai doudou est très usé là où les deux de remplacement sont comme neufs. On ne peut plus du tout les confondre …

  2. Chutmamanlit 8 janvier 2018 at 13 h 14 min - Répondre

    Hello,

    Pardonne ma franchise mais… je vous trouve bien naïfs de penser pouvoir choisir le « doudou » de l’enfant ! Sauf à ne l’entourer que d’un seul objet toute sa vie 😀

    Plus sérieusement, ici, le Lardon a eu différentes phases de doudou aussi, et parfois son objet fétiche n’était absolument pas une peluche (il y a eu un lange, une tasse de dinette, un teeshirt…). Aujourd’hui cependant, il y a clairement un « principal » ainsi que quelques peluches secondaires qui comptent beaucoup aussi.
    Mais le doudou principal est devenu important de manière si progressive que quand on s’en est rendu compte, c’était trop tard : un samedi dans la nuit, on l’avait oublié chez la nounou (à l’époque, il commençait tout juste à nous demander de l’emmener le matin) et ce fut le drame. Évidemment, on en a commandé un sur internet (ouf, il venait de Natures et Découverte, pas comme d’autres peluches complètement introuvables). Ce deuxième, il reste maintenant chez la nounou. Les deux doudous ont une vie forcément différente (et donc un état d’usage et une odeur différente), mais ça n’a pas l’air de le déranger, ouf ! Et maintenant, quand on part quelque part, si on glisse un doudou dans le sac, on essaye plutôt de glisser une des figures secondaires, c’est « moins grave » si on la perd !

    L’avantage du coup, c’est qu’on a jamais eu besoin de laver le premier doudou : il n’est pas si sale (je n’irais pas jusqu’à dire qu’il est propre, mais disons qu’il ne pue pas :D)

    • Maman du 21ème siècle 8 janvier 2018 at 23 h 05 min - Répondre

      Quelle chance qu’il accepte les deux doudous ! Si seulement, Chaton faisait de même …
      Oui, j’admets être un peu naïve sur ce coup là. 😉 Nous verrons bien.
      (PS : je n’arrive plus du tout à te laisser de message sur ton blog malgré 2 tentatives pendant les vacances de Noël …)

      • Chutmamanlit 9 janvier 2018 at 9 h 29 min - Répondre

        Oui, on a de la chance. Mais comme ça évolue un peu avec le temps, je ne crie pas victoire…

        (Bizarre pour les commentaires, je n’ai rien changé et d’autres semblent y arriver ! Tu as un message d’erreur en particulier ?)

        • Maman du 21ème siècle 13 janvier 2018 at 14 h 16 min - Répondre

          Lorsque j’essaie de laisser un message, il est écrit : « Êtes-vous Maman du 21ème siècle ?
          Il vous est demandé de vous connecter car mamandu21emesiecle@gmail.com est utilisé par un compte auquel vous n’êtes pas connecté actuellement. » Puis on me demande mes identifiants wordpress.com … Or, je suis sur wordpress.org et je ne crois pas avoir d’identifiant … 🙁

      • Chutmamanlit 11 janvier 2018 at 11 h 59 min - Répondre

        Tiens, petite anecdote de ce matin : il voulait absolument emmener son doudou principal chez la nounou. J’ai essayé ma tactique habituelle de lui en proposer un autre à la place : il a accepté le doudou « moins précieux » avec joie, mais sans accepter de me donner le principal 😀
        Du coup, j’ai proposé que Pouletto (c’est son petit nom) nous attende à la maison en buvant un café (faire le café, la passion de mon fils) : ouf, c’est passé ! On a donc assis Pouletto sur le pouf, on lui a servit un café (avec la cuillère et le sucre, c’est important), et on est parti ! Mission réussie, pfiou !

        • Maman du 21ème siècle 13 janvier 2018 at 14 h 24 min - Répondre

          Hahaha !
          J’arrive aussi à convaincre Chaton de laisser Potame à la maison lorsque nous sortons. Souvent, il nous attend sur le canapé 😉 … mais impossible pour lui de s’en passer pour dormir en revanche.
          Bravo pour cette diversion, rudement bien menée et ludique pour ton fils !

  3. Maye 9 janvier 2018 at 2 h 07 min - Répondre

    Nous, comme ton premier, notre puce ne semble pas du tout intéressée. A 18 mois elle commence à trouver de l’attrait aux peluches, elle en choisie une, toujours différente, lui fait des câlins, des bisous, la ballade, la jette et passe à autre chose. La nuit, elle s’endors en tétant (mon sein si possible mais comme ça me saoule, c’est plutôt la tétine j’avoue) et en nous pelotant les oreilles. On essaye souvent de nous remplacer par autre chose, parce que soyons honnête c’est super chiant de servir de doudou soi même, mais non, elle ne s’endort pas et peu aller jusqu’à hurler des heures. Et si on attends pas qu’elle soit dans un état comateux avant de s’en aller, elle se réveille et réclame nos oreilles en pleurant.
    J’ai moi aussi entendu dire qu’un doudou ne se lavait pas, ce qui faisait suer ma mère ass mat parce que parfois, les machins que se trimbalent les gamins sont vraiment ignobles… J’avoue que malgré tout, je suis plutôt contente d’être passée à coté. Je te souhaite bien du courage et surtout de ne jamais perdre Pota !

    • Maman du 21ème siècle 9 janvier 2018 at 22 h 15 min - Répondre

      Oui, on n’a pas intérêt ! 🙁
      C’est drôle, ce n’est pas la 1ère fois que je découvre un bébé qui tripote les oreilles de ses parents. Et pourtant, je trouve ça hyper original !
      Bon courage pour les moments du coucher. À la maison, ça n’est pas simple non plus. Chaton a besoin de Potame … et de nous pour ce moment-là aussi.
      Bises.

Leave A Comment