Mettre au monde

mettre-au-monde

Je vous parle aujourd’hui d’un livre qui a particulièrement compté pour moi
car il m’a accompagnée pendant mes deux grossesses
et a constitué une grande part de ma préparation psychologique pour la naissance de mes enfants.
C’est simple, avant de lire ce livre, j’étais partagée entre deux sentiments :
d’une part, le bonheur d’être enceinte et de pouvoir être bientôt maman, et de l’autre, la peur de l’accouchement.

Après ce livre, qui m’a permis un véritable travail d’introspection, je n’avais quasiment plus peur d’accoucher ;
au point de choisir l’accouchement sans péridurale pour ma deuxième grossesse !

 

Ce livre de Patrice Van Eersel dédramatise l’accouchement et insiste sur l’importance de la préparation psychologique des femmes qui s’apprêtent à donner la vie. Il présente les différentes options d’accouchements qui s’offrent à nous : césariennes programmées, accouchements avec ou sans péridurale, les positions possibles pour l’expulsion en se basant sur ce qui se fait partout dans le monde (des pays les plus industrialisés aux populations coupées des technologies et de l’accès aux soins).

Si en France et dans la plupart des pays occidentaux, l’accouchement est perçu comme le moment désagréable par lequel il faut passer pour rencontrer son enfant (que l’on souhaite écourter le plus possible et pour lequel on tente de diminuer voire de supprimer la douleur), il a un sens et un accompagnement différents dans bien des endroits sur la planète, où l’Homme, plus proche de la nature, plus à l’écoute de ses sensations, lui réserve une place plus centrale .

Dans nos cultures, les femmes, très prises par leurs quotidiens urbains, connectés, parfois déshumanisés sont souvent pressées, décentrées d’elles-mêmes, cherchant à tout contrôler, tout intellectualiser. Elles sont fréquemment coupées de ce qui passe en elles, oubliant qu’elles sont avant tout des mammifères. C’est une des raisons pour lesquelles, elles se laissent entièrement guider par le corps médical lorsque ce moment de rappel à la nature survient. Les femmes qui accouchent par voie basse le font (encore au 21ème siècle !) dans une position qui facilite le travail du médecin (alors même que c’est la femme qui est en « travail » et que c’est elle qui donne naissance − le médecin n’intervenant qu’en cas de complications). Elle accouchent dans 90% des cas sous analgésie péridurale, quasiment tout le temps allongées sur le dos avec les jambes en hauteur (soit l’exact opposé de la logique gravitationnelle et donc de la position naturelle d’un accouchement), et poussent quand on le leur indique (plutôt que d’écouter le rythme choisi par leur bébé). Ce livre nous rappelle que la grossesse et l’accouchement appartiennent à la femme avant tout, qu’elle est en droit de choisir la position d’accouchement qui facilite SON travail, qui lui est la moins douloureuse (à 4 pattes, accroupie ou debout si elle le souhaite), qu’elle peut se faire suivre par la personne qui est le plus en adéquation avec sa manière d’envisager l’accouchement (gynécologue, sage-femme, doula), accoucher de la façon dont elle le souhaite (à l’hôpital, en clinique mais aussi à domicile, en maison de naissance ou dans l’eau). La femme peut suivre la préparation à l’accouchement qui est la plus encline à la rassurer, à apprivoiser sa douleur (sophrologie, yoga, haptonomie, chant prénatal, préparation en piscine …).

 

Vous l’aurez compris il ne s’agit pas d’un guide de préparation à la naissance (comme il en existe tant) mais d’un livre chapitré, à mi-chemin entre l’enquête journalistique et la réflexion philosophique, qui se lirait presque comme un roman, mais qui permet un vrai travail d’introspection. Il donne la parole aux sages-femmes, obstétriciens, médecins mais aussi à beaucoup de parturientes qui témoignent de leurs ressentis, de leurs frustrations, de leurs joies. On y parle de la place des papas, de parcours PMA, de femmes accouchant en situations de handicap, de très grands prématurés, du rôle du colostrum … L’accent y est toujours mis sur la maman et son enfant afin qu’elle se fasse une idée plus précise de son projet de naissance et qu’elle puisse s’y préparer au mieux.

 

Je l’ai lu 2 fois pour me préparer à la naissance de mes enfants. Je le relirai certainement une 3ème fois quand je serai de nouveau enceinte et je le recommande aux mamans et aux papas qui souhaitent se plonger dans l’univers de la naissance. Il m’a aussi aidé à faire le deuil du bébé que j’avais perdu lors de ma fausse couche, en mettant des mots justes et apaisants sur ce qui s’était passé.

 

Connaissez-vous ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

À très vite.

 

 

Céline.

mettre-au-monde

6 Comments

  1. Amandine Plume2vie 10 janvier 2018 at 8 h 49 min - Répondre

    Merci pour ce joli partage de livre. J’adore toujours découvrir ce type de livre. Il va m’aider dans mon
    Projet afin d’accompagner au mieux les futures mamans
    Bisous
    Ps: j’avais écrit 2 articles similaires si tu es intéressée je te les enverrai en mp ou par mail.
    Bisous ma belle

    • Maman du 21ème siècle 13 janvier 2018 at 14 h 18 min - Répondre

      Ah oui, avec plaisir ! Je veux bien les liens !!
      Je te souhaite encore une fois plein de réussite et de courage dans ton nouveau projet ! Tu vas faire des heureuses.
      Bisous.

  2. MamanDe4 10 janvier 2018 at 9 h 47 min - Répondre

    Merci pour le partage. J’aurais dû le lire quand j’étais encore enceinte. Car même pour mon 4ème, la perspective de l’accouchement ne m’enthousiasmait pas du tout !! Alors même si c’est fini pour moi les bébés, je pourrais le conseiller !

    • Maman du 21ème siècle 13 janvier 2018 at 14 h 20 min - Répondre

      Ce n’est que mon avis. Certaines personnes accrochent et d’autres pas. Mais il fait vraiment partie de mes incontournables.
      Après, de là à être enthousiasmées par l’accouchement, je ne sais pas si j’irais jusque là non plus 😉
      Bisous et un grand merci pour ton petit mot !

  3. Chutmamanlit 10 janvier 2018 at 16 h 48 min - Répondre

    Je n’ai pas lu celui là (mais je note le nom précieusement), en revanche, je confirme que lire et s’éduquer sur le sujet est une des choses qui m’a le plus aidée à mener à bien mon accouchement sans périducale. Ça m’a aidé à mieux comprendre ce qui allait arriver, comment le vivre, etc. De mon côté donc, je recommande J’accouche bientôt – Que faire de la douleur ? par la sage femme Maïtie Trélaün, mais le programme était à peu prêt le même !
    Et si prochain accouchement il y a, je me replongerais dedans pour me préparer une nouvelle fois aussi !

    • Maman du 21ème siècle 13 janvier 2018 at 14 h 23 min - Répondre

      Oui, je pense que sans cette lecture, je n’aurais pas trouvé les ressources en moi pour accoucher sans péri. La préparation (via les livres et aussi via un suivi médical par des personnes bienveillantes et qui nous donnent confiance) est capitale !
      Merci pour toutes les pistes que tu me glisses à chaque fois, via tes commentaires ou sur ton blog !!
      Gros bisous.

Leave A Comment