Mandarine, la petite souris

mandarine-la-petite-souris

Un livre tendre et texturé pour tout-petits sur le thème de l’identification.

 

Cela fait longtemps que nous avons ce livre à la maison. Je l’avais acheté lorsque Loulou était encore bébé (une époque révolue depuis longtemps déjà … comment les mois peuvent-ils passer aussi vite ? …) et il avait eu un grand succès auprès de lui, de moi 😉 , et ensuite auprès de Chaton et des enfants accueillis à la maison. Je vous le présente donc aujourd’hui car il fait partie des livres pour bébés que je prends plaisir à lire, à relire et à partager.

 

Dans cette histoire, une petite souris nommée Mandarine, rencontre au fil de pages, différents animaux. À chaque fois, elle se présente à eux après s’être décrite (pelage doux, oreilles roses, petite souris grise). Elle leur demande ensuite, s’ils sont, eux aussi, des souris. L’ours, le poisson, le serpent, la tortue lui expliqueront alors qu’ils ne sont pas des souris, soulignant, chacun ce qui les qualifie (fourrure brune pour l’ours, écailles pour le poisson, etc.). À la fin de l’histoire, c’est sa maman que Mandarine croise. Celle-ci lui montrera qu’elle est comme elle – une souris grise, aux oreilles oreilles roses – et qu’elle l’aime.

J’aime cette histoire simple et tendre. Elle n’est ni trop longue ni trop courte, ce qui permet aux jeunes enfants de pouvoir rester attentifs pendant toute la durée du livre tout se familiarisant avec un vocabulaire assez précis (pelage, reflets, sinueux, carapace …). L’univers est doux et bienveillant. Les personnages rencontrés par la souris sont rassurants, même le gros ours précise qu’il est gentil.

Cette petite souris en quête d’identification et d’appartenance souligne la facilité qu’a l’enfant à aller vers l’autre et à l’interpeler pour satisfaire sa curiosité. J’apprécie le regard bienveillant posé sur la différence.

Le livre est doté de textures, invitant les bébés de participer à la lecture et à être actifs. Même si certaines textures ne sont pas nécessairement fidèles à la réalité (la carapace de la tortue est quasiment lisse), elles permettent néanmoins une découverte sensorielle aux jeunes enfants. Et il est tellement tentant de caricaturer les voix des animaux, que l’attention des bébés est facile à capter. 🙂

 

Mon petit bémol sur ce livre, en dehors de la qualité inégale des matières à toucher d’un animal à un autre, concerne l’épaisseur des pages. Même cartonnées, elles restent fines et fragiles. Le livre ne peut donc pas être laissé en libre accès à la maison avec des bébés explorateurs. Mais, cela me permet de le sortir uniquement lorsque je lis avec les enfants, ce qui le rend d’autant plus intéressant pour eux.

 

Et vous, par quelles histoires pour bébés avez-vous été attendries ? Lesquelles font parties de vos préférées et de celles de vos enfants ? J’aimerais beaucoup compléter ma petite collection … Je compte donc sur vous pour partager vos coups de coeur !

À bientôt. Prenez soin de vous.

Céline.

mandarine-la-petite-souris-2

2 Comments

  1. Dinette et Paillettes 23 janvier 2019 at 9 h 51 min - Répondre

    Les livres à toucher remportent un franc succès ici !

    • Maman du 21ème siècle 25 janvier 2019 at 22 h 29 min - Répondre

      🙂

Leave A Comment