J’ai tout essayé

 

jai-tout-essaye

 

Après Au coeur des émotions de l’enfant, c’est un autre livre d’Isabelle Filliozat, complémentaire, que je vous présente aujourd’hui. Si le premier mettait en lumière les émotions de nos enfants afin de mieux les comprendre, celui-ci nous donne des pistes concrètes pour réussir à gérer les situations conflictuelles et modifier les comportements que nous jugeons inappropriés chez eux.

Très didactique, pédagogique et très facile d’accès, ce livre est presque un manuel de survie pour parents (ou grand-parents) tendant vers plus de bienveillance. Ses textes sont illustrés de vignettes de BD qui mettent en scène les enfants dans leur quotidien afin de nous faire comprendre ce qu’ils perçoivent de nos réactions et de nous aiguiller sur les bonnes pistes à suivre.

J’ai vraiment adoré ce livre qui se lit très vite. Il est idéal pour se remettre en question sur l’interprétation (souvent erronée) que nous nous faisons des agissements de nos enfants et sur nos pratiques habituelles. Les petites scènes de la vie quotidienne illustrent très bien les propos d’Isabelle Filliozat et nous permettent de revenir piocher régulièrement des outils lorsque nous nous trouvons démunis face à une situation donnée.

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous d’autres livres d’Isabelle Filliozat à me conseiller ?

À très vite.

Céline.

 

jai-tout-essayé

8 Comments

  1. Picou 7 novembre 2017 at 11 h 38 min - Répondre

    Moi j’avoue ne pas avoir accroché. Oui, ça donne des pistes, mais je trouve pour ma part que ce sont des pistes de bon sens, et j’avoue ne pas avoir eu l’impression d’y apprendre grand chose.
    Mais, je ne suis pas la plus grande fan de ce type d’ouvrages, donc, pas forcément la meilleure juge, et j’ai la chance d’avoir des enfants plutôt « faciles » je crois!
    Le plus important est qu’il puisse être utiles à certaines, alors si c’est ton cas, tant mieux – tu es loin d’être la seule alors je crois que beaucoup apprécieront ce livre!

    • Maman du 21ème siècle 8 novembre 2017 at 6 h 57 min - Répondre

      Je suis d’accord avec toi sur le fait de ne pas avoir appris tant de choses que cela : j’avais déjà lu « Au coeur des émotions de l’enfant » avant et je suis à l’affut des dernières avancées éducatives ; donc il n’y a pas eu beaucoup de révélations pour moi dans ce livre. Néanmoins, c’est vrai qu’il est plein de bon sens et, pour des parents, grand-parents qui ont des modèles éducatifs différents et qui découvrent l’éducation positive, je pense qu’il aide à se remettre complètement en question pour aller vers plus de bienveillance. Le côté facile à lire permet à tous d’entrer dedans, mais je pense qu’il est plus efficace de ne pas le lire d’une traite et de vraiment réfléchir à notre manière de faire après chaque exemple donné, que nous rencontrions ou non des difficultés avec nos enfants.

  2. Amandine Plume2vie 7 novembre 2017 at 14 h 50 min - Répondre

    C’est étrange mais j’ai plutôt du mal avec ce type de livre mais je reste persuadé que l’on peut trouver des pistes ou avoir un regard différent sur les crises ou le comportement de son enfant. Les sujets sur l’éducation prennent une ampleur trop de ouf lol avec trop de jugement. En quoi cela t’a donné des pistes? par rapport a quelles réactions ou vécu? ça m’intéresse;)

    Bisous ma jolie maman
    Amande

    • Maman du 21ème siècle 8 novembre 2017 at 7 h 08 min - Répondre

      Oui, toute l’idée est là : permettre à ceux qui le souhaitent ou en ont besoin de trouver des pistes et surtout de changer de regard pour ensuite changer de pratiques. Le but n’est jamais de se sentir jugé ou de penser que, parce qu’on n’appliquerait pas les mêmes méthodes, nous serions de mauvais parents. Je pense au contraire qu’il faut le voir comme un support, une aide pour se remettre en question et y piocher ce que l’on souhaite et l’adapter à notre façon de faire et à nos valeurs, etc.
      Certains exemples concrets fonctionnent bien à la maison, comme employer des phrases positives plutôt que négatives (ex : « reste à côté de moi » plutôt que « ne va pas sur la route »), ne pas (mal) interpréter ce que l’enfant veut nous exprimer, poser 2 secondes ce que nous sommes en train de faire (lorsque nous sommes occupés et que l’enfant réclame notre attention) pour le regarder dans les yeux et lui dire que nous finissons ce que nous sommes en train de faire et pourrons venir après, préférer laisser un choix restreint à l’enfant plutôt que de s’opposer systématiquement, etc.
      C’est souvent du bon sens, que la vie quotidienne, l’urgence, le manque de sommeil ou le stress, nous font « oublier ». 😉

  3. Laurent 7 novembre 2017 at 16 h 11 min - Répondre

    Je sais que ça pourra être polémique mais j’ai acheté ce livre juste avant d’aller voir une conférence de Filliozat voulant m’améliorer en tant que parents lorsque mon fils avait 2 ans.

    Je n’ai pas du tout trouvé ce que je cherchais dans cette conférence au point où je me demandais si c’était la même personne qui écrivait les livres que celle qui se trouvait en face de moi. Justement, son discours était fortement basé sur le jugement et lorsque j’ai pu lui poser une question durant la séance de dédicaces, au lieu de me proposer une solution, elle m’a juste répondu que la réaction que je partageais était normale et c’était comme ça (alors que dans son livre il y avait des solutions à ce problème…)

    Ayant eu du mal à apprécier la conférence, je ne suis jamais rentré dans le livre.

    Mais maintenant que 3 années se sont écoulées, je pourrais bien m’y replonger et voir si ce livre ne pourrait quand même pas m’apporter des améliorations à faire dans ma vie de parents.

    Je suis également sincèrement convaincu que nous ne sommes pas toujours prêts à recevoir les apprentissages à certains moments de nos vies. J’ai essayé de nombreuses fois des techniques sur la parentalité positive mais il aura fallu que je travaille sur moi-même pour que ces astuces fonctionnent réellement sur mes enfants. Comme s’il fallait d’abord définir un cadre clair et consolidé en tant que parent avant de se lancer dans les bons conseils que nous pouvons découvrir dans ce type de livres.

    • Maman du 21ème siècle 8 novembre 2017 at 7 h 19 min - Répondre

      Ton témoignage est super intéressant car j’aimerais bien, un jour, assister aussi à une de ces conférences. Tu me refroidis un peu du coup, mais c’est intéressant d’avoir ce genre d’avis, car on en entend peu (Tout le monde encense habituellement Filliozat). Un grand merci donc pour ton message !
      (À la simple lecture de deux de ses livres « Au coeur des émotions de l’enfant » et celui-ci, je n’ai pas été déçue en tous cas. C’est pour cela que je tenais à les faire partager à d’autres parents qui s’interrogent 😉 )
      Tu avais assisté à sa conférence après avoir lu un de ces autres livres ou, juste comme ça, pour voir ?
      Je suis à 100% d’accord avec toi sur ton dernier point : nous ne sommes pas toujours prêts (même parfois quand nous souhaitons faire cette démarche) pour changer notre façon de faire car elle implique de faire un gros travail sur soi : changer notre regard et l’éducation que nous donnons à nos enfants implique renvoie à notre propre enfance, à l’éducation que nous avons nous-même reçue, à qui nous sommes au plus profond. Et c’est donc avant tout une démarche personnelle. De plus, la bienveillance inclut aussi une bienveillance envers nous-même et nos proches (conjoint, autres adultes, etc.) et là encore, il faut un sacré travail sur soi pour avancer dans ce domaine …

      • Laurent 8 novembre 2017 at 12 h 34 min - Répondre

        Un mix entre les deux, j’avais commencé son livre mais suite à la conférence je ne l’ai jamais terminé.

        Après, je pense que ce qu’elle écrit et les recherches qu’elle a faites sont une réelle plus value pour tout parent qui cherche à aller plus loin. Je suis conscient que tout le monde peut également avoir une mauvaise journée ou ne pas trouver les mêmes mots à l’oral qu’à l’écrit.

        Mais de toute façon, ce n’est jamais mauvais d’aller écouter ce qui se dit, au moins pour se forger une idée personnelle en prenant ce qui nous parle et en l’adaptant à nous-même.

        Une conférence que j’avais bien aimée c’était celle liée au livre :
        « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent »

        Beaucoup d’exemples concrets qui me parlaient bien plus.

        • Maman du 21ème siècle 8 novembre 2017 at 15 h 02 min - Répondre

          Ce livre sera une de mes prochaines lectures et on m’a dit beaucoup de bien de cette conférence et des ateliers et formations parents qui lui sont liées. Merci encore.

Leave A Comment