Demain

demain-le-film

Ceci est, à date, LE documentaire coup de coeur parmi mes coups de coeur.
Si je devais n’en choisir qu’un, ce serait, incontestablement, celui-ci.
À des moments où l’on en vient à douter de l’humanité, de l’autre,
de la viabilité du monde dans lequel on vit,
« Demain », redonne une pêche incroyable !

 

Ce documentaire commence par un constat simple, que nous connaissons tous et avons tendance à (vouloir) oublier : avec l’augmentation de la population mondiale (qui a triplé en 60 ans), notre consommation globale épuise, chaque jour un peu plus, les différentes ressources de la planète, à commencer par l’eau. Dans les années à venir, des migrations incroyables auront donc lieu : les populations tenteront d’échapper au manque d’eau, de nourriture, (ainsi qu’à la montée des eaux due au réchauffement climatique) et ces migrations seront immanquablement accompagnées d’animosités et de guerres.

Plutôt que d’alarmer sans cesse les populations sur ces phénomènes que les gens ne veulent pas entendre (et pour lesquels moult documentaires existent déjà), Cyril Dion a eu l’excellente idée d’aller aux 4 coins du monde rencontrer des gens qui proposent, à leur échelle, des solutions à ces problèmes. De Stanford à la Finlande, en passant par Detroit, La Réunion, l’Islande ou Chenai, il existe des citoyens, des communautés, des petites entreprises décidés à s’organiser pour créer un monde meilleur pour demain.

 

Dans ce monde de demain, déjà à l’oeuvre aujourd’hui, 5 révolutions s’opèrent :

1- L’agriculture

Pour arrêter de gaspiller les ressources de la planète, certains commencent par se nourrir autrement et développer l’agroécologie. Il existe de plus en plus de fermes urbaines (qui permettent aux gens de faire eux-mêmes pousser leur nourriture et d’être plus connectés avec le sol, la terre tout en préservant l’environnement), de jardins potagers en libre service dans les rues, de permaculture (en associant les cultures entre elles et en travaillant sans aucune machine, les rendements y sont 3 à 4 fois plus grands qu’en agriculture intensive).

 

2- L’énergie 

De plus en plus de villes visent à supprimer les énergies fossiles. Elles ont fait le choix d’utiliser des usines de biomasse, des éoliennes pour produire une électricité renouvelable. En ayant recours aux sources géothermiques et à l’hydroélectricité, l’Islande est devenue totalement autonome en énergie. Copenhague le sera en 2025 et la totalité du Danemark en 2050.

Chacun peut également revoir sa propre consommation d’énergie. On sait aujourd’hui que 65% de l’énergie consommée dans le monde pourrait aujourd’hui être évitée. (En France aujourd’hui, il faut l’équivalent de 2 centrales nucléaires rien que pour alimenter les appareils laissés en veille …) Encore une fois, les Danois apparaissent comme un modèle à suivre en matière de transports puisque, à Copenhague 4 personnes sur 6 a un vélo …

 

3- L’économie

Au lieu de détruire les matières premières et d’accumuler sans fin, certaines entreprises récupèrent leurs matières premières, les transforment avec l’énergie du soleil pour créer des produits durables, eux-mêmes recyclés quand ils ne sont plus utilisés.

Apprendre à chaque pays à être autonome (en utilisant les matières premières dont il dispose sur son sol) réduirait considérablement les rapports de force entre états car ils ne dépendraient alors plus de leurs voisins pour s’approvisionner.

Partout où des monnaies locales complémentaires aux monnaies classiques ont été créées, elle apporte un soutien aux entreprises locales, crée une réserve monétaire, empêche la fuite de l’argent vers les grandes entreprises et redonne confiance aux gens en leur monnaie et en leur système économique.

 

4- La démocratie 

Avoir recours à d’autres formes de représentation que celles proposées via le suffrage universel est une bonne façon de lutter contre la corruption et de retrouver confiance en la démocratie. Dans chaque endroit où le tirage au sort a été mis en place, les citoyens ont pris leur rôle au sérieux. Même si, a priori, de simples citoyens ont moins de compétences que des personnes formées à la politique, leur liberté d’agir (indépendamment de tout parti ou objectif de carrière ou de réélection) leur permet de prendre des décisions qui vont dans le sens de l’intérêt général. C’est ce qui se passe en Islande ou à Chenai, en Inde, où une démocratie locale a été mise en place : les gens se réunissent, prennent les décisions ensemble, toutes castes confondues.

 

5- L’éducation 

Les pays scandinaves, la Finlande en tête, montrent la voie de l’éducation de demain. Depuis les années 70, l’éducation y a été entièrement repensée pour devenir leur principale richesse. Dans ce pays, le système scolaire est basé sur la confiance : il n’y a pas de classement entre écoles : le temps y est consacré à enseigner et non à inspecter. Et chaque école fournit un excellent niveau à ses élèves. (Les élèves finlandais sont les mieux classés au monde aux tests PISA). Les professeurs y sont formés à toutes les pédagogies (Montessori, Steiner …) et choisissent la méthode qui leur semble la plus adaptée à chaque élève. Le temps où les enfants devaient être calmes, s’asseoir, ne pas bouger et écouter un professeur qui représenterait l’autorité est loin : en classe, les élèves discutent et travaillent ensemble dans le respect des autres, coopèrent et apprennent à devenir autonomes. Les adultes y ont compris depuis presque 50 ans maintenant que les punitions n’ont aucun effet sur les enfants. Ils les ont remplacées par une présence plus intense pour les élèves, leur but étant de leur donner avant tout confiance en eux. La vocation de l’école finlandaise est d’apprendre aux enfants la tolérance, de leur faire comprendre la différence, l’amour et l’empathie. Ça fait rêver, non ?

 

Ce que j’adore dans ce film, c’est cette capacité d’en « ressortir » en se disant que tout est possible, et que les choses peuvent partir de nous, simples citoyens, et de toucher à tous les sujets (écologie, économie, éducation …). Choisir ce que nous consommons, comment nous vivons est de notre ressort et nous donne le pouvoir de modifier, non pas le monde, mais notre environnement proche, notre quotidien (ce qui est déjà pas mal !).

C’est un documentaire vraiment optimiste, positif, et c’est pour ça que j’ai autant accroché je pense. Sans compter le fait que la bande son est top, que les images sont belles !! Je suis vraiment fan !

 

J’imagine que beaucoup de vous l’ont vu (il est sorti en 2015 ! 😉 ). Qu’en avez-vous pensé ?

 

À bientôt,

Céline.

 

demain-le-film-affiche

2 Comments

  1. caro 3 avril 2018 at 11 h 06 min - Répondre

    Merci pour cette piqure de rappel ! 😉

    • Maman du 21ème siècle 4 avril 2018 at 14 h 42 min - Répondre

      🙂 Je t’en prie. J’ai pris beaucoup de plaisir à le revoir pour préparer cet article !

Leave A Comment