4 ans de cet amour-là

4-ans-de-cet-amour-la

Loulou a fêté ce week-end ses 4 ans.
4 ans de lui, 4 ans de nous, 4 ans de cet amour fou …
4 ans que nous sommes devenus parents.

 

Je m’en souviens comme si c’était hier : cette certitude subite d’être enceinte, ces mois à te porter, à te sentir bouger en moi, la découverte de ces sensations nouvelles puis le bonheur incommensurable de te rencontrer. Il y a 4 ans, j’ai pu mettre un visage sur ce déferlement d’amour que tu avais placé en moi ; il y a 4 ans, je suis devenue maman, avec toi. Un lien unique, immédiat, absolu, sans concession et une confiance mutuelle se sont établis, et ma confiance en toi ne m’a jamais quittée.

Je me rappelle la gratitude que je ressentais d’être la maman d’un bébé comme toi : souriant, courageux et d’une sérénité à toute épreuve. J’ai découvert très tôt à quel point tu étais joyeux, coquin, joueur, observateur, curieux de tout, communicatif, bavard et câlin. Et le petit garçon que tu es devenu a su conserver ces qualités qui font de la vie avec toi un bonheur au quotidien.

 

nouveau-ne

4-ans-de-cet-amour-la

 

Je m’en veux toujours, Loulou, de la peine que je t’ai causée lorsque, de nouveau enceinte puis de nouveau maman, je n’ai pu rester la première maman que tu avais connue, celle qui n’avait d’yeux et de disponibilité que pour toi. Je sais combien tu avais besoin de moi et la frustration et l’incompréhension que tu as ressenties en constatant que je ne pouvais plus répondre à tes demandes comme avant. Mais je crois que tu as compris maintenant. Tu découvres chaque jour la joie d’être grand frère et cette joie prend désormais le dessus sur tout le reste. Tu accompagnes ton petit frère et l’aides chaque jour à devenir grand comme toi, en lui accrochant son bavoir, en lui expliquant comment jouer avec toi, en lui donnant la main pour descendre les escaliers ou marcher dans la rue. Tu le réclames dès qu’il n’est pas là et tu as hâte qu’il aille à l’école avec toi. Je suis fière du grand frère que tu es !

Tu as 4 ans, tu dessines de mieux en mieux, tu as des copains (surtout des copines) et tu as réussi à trouver ta place à l’école il me semble. Tu commences à gérer tes émotions, t’interroges sur tout et tu m’impressionnes par ta mémoire, ton esprit de déduction et le sens de la répartie que tu manifestes, souvent à bon escient.

Tu continues aussi de m’épater chaque jour par le calme et la concentration dont tu sais faire preuve lorsque tu es absorbé par une activité qui te plaît : tu passes toujours autant de temps à lire et prends beaucoup de plaisir dans les activités manuelles. Tu continues d’être ce petit garçon que d’aucuns qualifiaient de « bébé facile » : cette année encore, nous t’en avons demandé beaucoup (suppression de la couche de nuit, de la tétine, apprentissage de la vie en groupe et de la « séparation » d’avec moi …) et tu as répondu présent à tout, en faisant tout ce que tu pouvais pour que nous soyons fiers de toi. Merci mon Loulou pour tous les efforts que tu déploies au quotidien, je les remarque presque tous, mais, tu sais, nous sommes fiers de toi quoi que tu fasses. Merci de conserver cette joie de vivre et d’encourager ton petit frère à faire le fou avec toi. Même si nous aimerions parfois souvent être entendus lorsque nous vous demandons de nous écouter, je ne peux qu’apprécier cette joie que vous mettez dans nos vies.

 

loulou

 

N’écoute surtout jamais ceux qui se permettraient de t’apposer des étiquettes ni ceux qui te jugeraient à partir de propos rapportés, quand bien même ils seraient sortis de la bouche de personnes estimables à tes yeux. Tu vaux bien mieux que tout cela. Tu es un trésor. Continue de faire entendre ta voix et de t’exprimer lorsque tu n’es pas d’accord. C’est une richesse que je te souhaite de conserver toute ta vie.

Je te le répète depuis que tu es né : tu es mon trésor, je t’aime plus que tout et je suis fière d’être ta maman mon gentil Loulou ! Il me semble que tu n’en doutes plus désormais. Alors bon anniversaire mon coeur !

 

 

2018-06-26T14:27:41+00:00 26 juin 2018|Vie quotidienne|0 Commentaire

Leave A Comment